25.02.2019, 16:30

Destination Martinique pour la guggenmusik Mokshû Lion’s de Martigny

chargement
1/2  

Carnaval Pour la troisième fois de son histoire, après 2001 et 2007, la guggenmusik Mokshû Lion’s de Martigny va aller faire le carnaval en Martinique.

L’aventure continue. Après 2001 et 2007, la guggenmusik Mokshû Lion’s de Martigny va de nouveau participer au Carnaval de la Martinique, l’un des plus célèbres au monde.

«Pendant le carnaval, qui est une véritable institution sur cette île des Antilles, tout s’arrête. La population en profite pour faire la fête, notamment par le biais de parades très rythmées et hautes en couleurs. Nous nous réjouissons d’y retourner», annonce Christian Baudoin, président d’honneur des Mokshû Lion’s et organisateur du voyage.

Il connaît bien ce Carnaval puisqu’il fait partie des six Martignerains qui s’y rendront pour la troisième fois: «L’aventure a commencé en 1998, une année après la création de la guggen. Le groupe de percussionnistes et danseuses Baryl Band, provenant du village du Lorrain, au nord de l’île, était présent au FIFO en 1998 et nous a ensuite invités en Martinique. Nous n’avons pas pu y aller en 1999 et en 2000, avant de faire le grand saut.»

Pourquoi une 3e fois?

En 2001, le succès a été au rendez-vous, même si les Martignerains ont été quelque peu surpris par la dimension de l’événement: «Les groupes locaux réunissent souvent plus de 100 personnes et les parades, qui durent jusqu’à trois heures et attirent des dizaines de milliers de spectateurs, se déroulent à un rythme très soutenu.»

En 2007, les Mokshû Lion’s ont reçu un accueil hors normes et étaient logés chez l’habitant; cela leur a permis de découvrir la vie des Martiniquais, des gens naturellement joyeux, d’une manière différente des touristes.

Des arguments qui expliquent, en partie, la mise sur pied d’un troisième séjour sur place. «En fait, c’est le Baryl Band, avec qui nous avons conservé de très bonnes relations, qui nous a proposé de poursuivre l’aventure», précise Christian Baudoin.

Les Martignerains y retrouveront notamment les membres du groupe Pom’Kanel, l’une des meilleures troupes de danses folkloriques et traditionnelles de la Martinique, qui a participé au FIFO 2018. Et comme certaines danseuses de Pom’Kanel font aussi partie du Baryl Band, les retrouvailles s’annoncent festives.

A lire aussi : Martigny: le programme de la 17e édition du FIFO dévoilé

Un programme musical chargé

Ce mercredi, une trentaine de Martignerains vont donc s’envoler pour dix jours en Martinique. Cette fois-ci, ils ne logeront pas chez l’habitant mais dans une école qui leur servira de camp de base.

Leur séjour s’apparentera à des vacances au soleil, mais leur programme musical s’annonce plutôt chargé: «Nous allons animer toute une série de parades, dont celle de Fort de France qui attire des dizaines de milliers de spectateurs, et nous produire dans divers endroits de l’île.» A noter qu’une partie des prestations se déroulera en nocturne.

Ce sera aussi l’occasion de montrer une image dynamique et sympathique de la Suisse et du Valais. «Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes et je peux vous assurer, expérience faite, que nos prestations seront appréciées.»

A lire aussi : La Guggen de Martigny a fêté ses 15 ans

En savoir plus : Le carnaval en Martinique


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConcoursA carnaval vous sauvez la planète? Envoyez-nous vos photos!A carnaval vous sauvez la planète? Envoyez-nous vos photos!

ManifestationOù faire carnaval à Martigny et en Entremont?Où faire carnaval à Martigny et en Entremont?

CarnavalValais: la police sera très présente à carnavalValais: la police sera très présente à carnaval

Top