29.04.2016, 06:30

Des asperges pourpres pointent le bout de leur nez à Saillon

chargement
Maurice Dussex et son beau-fils Grégory Binggeli se lancent dans la production d'asperges pourpres.

Nouveauté Il y avait la blanche, la verte et la violette. Place désormais à l’asperge pourpre. Le producteur de Saillon Maurice Dussex se lance dans la production de cette variété inédite sous nos latitudes.

On connaissait les blanches, les vertes et les violettes. Place désormais aux asperges pourpres, une variété confidentielle que le producteur de Saillon Maurice Dussex a décidé de cultiver à partir de cette année. «J’ai découvert cette variété d’asperges il y a six ans en Allemagne. J’ai pris contact avec un producteur hollandais pour pouvoir disposer de griffes spécifiques. Nos tests ont été concluants et on a persévéré. La cueillette vient de débuter», raconte Maurice Dussex. Le producteur a bon espoir d’atteindre une production de 200 kilos cette année.

L’asperge pourpre, qui est cultivée hors de terre comme la verte et qui est une variété différente de la violette, sera juste présentée ce samedi 30 avril lors de la Fête de l’asperge, à Saillon. Pour s’en procurer, ce sera à Manor, à Sion, courant mai. Son prix? Vingt francs le kilo tout de même. «C’est vraiment un produit Premium», justifie le producteur.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de ce vendredi 29 avril.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top