Cédric Felley est le nouvel architecte communal de Bagnes

chargement

Constructions Cédric Felley quitte le Conseil communal de Vollèges pour devenir le nouveau chef du service des constructions de la commune de Bagnes. Il est le quatrième à occuper ce poste depuis juin 2012.

 23.10.2019, 17:33
Cédric Felley était Conseiller communal à Vollèges

Le Conseil d’Etat vient d’accepter la démission de Cédric Felley du Conseil communal de Vollèges. L’architecte de 44 ans devient le chef du service des constructions de la commune de Bagnes. Succédant à Antoine Wasserfallen, il est le quatrième, depuis juin 2012, à occuper cette fonction exposée. Longtemps gangrenée par des liens d’intérêts dans la construction et l’immobilier, la commune de Bagnes est empêtrée dans une affaire de constructions illicites révélée en 2015. Elle doit régulariser des dossiers anciens et délivrer environ mille permis d’habiter. A la suite d’années de laxisme, Bagnes a durci ses pratiques et le service des constructions est désormais accusé d’excès de zèle par les architectes et les promoteurs.

Ces défis n’inquiètent pas le nouveau chef de service. «Je pratique ce milieu depuis vingt ans. Je connais ses attentes et je pourrais y répondre en respectant la loi. Et j’ai l’impression qu’au niveau de l’exécutif il y a un nouvel élan grâce, notamment, au processus de Fusion avec Vollèges.»

La commune a également engagé Guillaume Colin en tant que chef du service de l’aménagement du territoire.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ConstructionsBagnes: le Service des constructions respecte aujourd'hui la loiBagnes: le Service des constructions respecte aujourd'hui la loi

Top