23.09.2018, 17:30

Bagnes: «Je ne savais pas que répondre, alors j’ai dit que la raclette était d’origine neuchâteloise»

Premium
chargement
Dimanche au Châble, David Lewis a appris à racler aux côtés du roi de la raclette, Eddy Baillifard.

Insolite En mars dernier, le britannique David Lewis s’était vu refuser sa naturalisation par la commune schwytzoise de Freinbach, pour ne pas avoir su définir l’origine valaisanne de la raclette. Invité de la manifestation «Bagnes Capitale de la Raclette», il a raconté sa mésaventure au «Nouvelliste».

L’histoire de David Lewis avait fait la une des médias nationaux. En mars dernier, ce Britannique, qui a passé toute son enfance dans le canton de Vaud, s’est vu refuser sa naturalisation par la commune schwytzoise de Freinbach, où il réside depuis 2011. Le motif? Ne pas avoir su définir l’origine valaisanne de la raclette.

En guise de consolation, l’Interprofession Raclette du Valais AOP et...

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: Main sûre apporte son aide aux aînés et aux personnes dans le besoinCoronavirus: Main sûre apporte son aide aux aînés et aux personnes dans le besoin

Fait diversBas-Valais: du matériel de lutte contre le gel a été volé dans les vergersBas-Valais: du matériel de lutte contre le gel a été volé dans les vergers

SolidaritéCoronavirus: les initiatives de soutien aux commerçants indépendants fleurissent en ValaisCoronavirus: les initiatives de soutien aux commerçants indépendants fleurissent en Valais

CultureMartigny: Julia Taramarcaz est la nouvelle curatrice du ManoirMartigny: Julia Taramarcaz est la nouvelle curatrice du Manoir

PandémieIschgl et Vail ont aussi été des foyers de coronavirusIschgl et Vail ont aussi été des foyers de coronavirus

Top