04.07.2012, 11:40

Les cinq victimes du Lagginhorn sont des allemands

chargement
Les malheureux ont fait une chute de plusieurs centaines de mètres. Ils sont tous décédés sur les lieux de l'accident.
Par Lysiane FELLAY

SAAS-FEE Les cinq alpinistes décédés au Lagginhorn mardi sont des Allemands selon la police. Ils n'étaient pas encordés. Quatre jeunes de 14, 17, 20 et 21 ans ont perdu la vie ainsi que le père d'une des victimes, âgé de 44 ans.

Les cinq alpinistes qui ont été victimes d’une chute mortelle mardi au Lagginhorn (4010 mètres), près de Saas Grund, sont des Allemands. Ils proviennent de trois régions : Berlin, Mainz et Oerlinghausern. Parmi eux se trouvent les deux enfants de l’alpiniste qui avaient interrompu son ascension. Ils étaient âgés de 14 et 20 ans. Un homme de 44 ans et son fils de 17 ans sont également décédés ainsi qu’une connaissance qui avait 21 ans, confirme la police cantonale. Le père de famille a probablement assisté à la scène: «Nous ne savons pas ce qu’il a vu ou non. C’est lui qui a donné l’alerte. Il est en état de choc et il est actuellement soigné pour cela».

Ils n'étaient pas encordés

Selon les premiers éléments d’enquête, ces alpinistes n’étaient pas encordés au moment de l’accident. Cette thèse contredit les déclarations faites par le guide Rolf Trachsel, qui a dirigé les secours, à l'agence de presse allemande dpa. Selon lui les victimes étaient encordées et il estime qu'une chute de l'un des membres de la cordée a pu entraîner les autres.

Facteur externe: avalanche, corniche?

«Nous n’avons pas constaté qu’ils étaient encordés lors de la levée des corps», informe Jean-Marie Bornet, chef information et prévention à la police cantonale valaisanne. «S’il n’était pas encordé, cela signifie qu’un facteur déterminant a emporté ces personnes. Pour que cinq alpinistes tombent en même temps, il y a certainement une raison qui a provoqué cette chute. Cela peut être une accumulation de neige, une coulée, une corniche qui a cédé. Pour l’instant, nous ne le savons pas. L’enquête est en cours. Le chef de la colonne de secours d’Air Zermatt, Bruno Jelk, semble privilégier la piste d’une coulée de neige», ajoute-t-il.

L’enquête devra déterminer cela, mais aussi le niveau d’expérience des alpinistes, leur compétences et quel était leur encadrement. Quant à leur itinéraire, ils auraient apparemment emprunté la voie normale.

Emotion à Saas

Les six alpinistes avaient dormi à la cabane Weissmies la veille avant d’entamer mardi de bonne heure leur ascension pour le Lagginhorn. L’un d’entre eux a renoncé à l’ascension car il ne se sentait pas bien. Les cinq autres ont continué leur course. A la descente, vers 13 heures, ils ont chuté de plusieurs centaines de mètres. Ils sont décédés sur les lieux.

A Saas-Fee, la population évoquait ce terrible drame mercredi matin. Les six alpinistes avaient séjourné à l’hôtel Alpha à Saas-Grund. Certains soulignaient que le destin avait retenu le père de famille et que ça lui avait sauvé la vie.

Un drame rarissime

Ce drame est le plus grave advenu en montagne cette année en Suisse. L'an passé, 29 personnes étrangères ont trouvé la mort alors qu'elles pratiquaient l'alpinisme en territoire helvétique. En 2011, au total 151 personnes ont perdu la vie lors de 135 accidents survenus alors qu'elles s'adonnaient à un sport de montagne dans les Alpes ou le Jura, selon une statistique du Club alpin suisse. Ce chiffre ne prend pas en compte les cas d'accident mortel de deltaplane, parapente, speed-flying, base-jumping ou de VTT.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top