14.09.2020, 15:30

Saint-Maurice: les selfies des étudiants pour un autre regard sur la ville

chargement
1/4  

Le coin des jeunes A l’invitation de la bourgeoisie, des collégiens ont immortalisé Saint-Maurice sous des angles méconnus. A découvrir jusqu’au 4 octobre.

Pour marquer son 850e anniversaire, la Noble Bourgeoisie de Saint-Maurice a prévu une riche palette d’événements. Elle y a associé les élèves du collège de l’Abbaye, en les invitant à poser un autre regard sur la ville.

Vingt-trois étudiants de 2e année ayant choisi l’option arts visuels ont ainsi sillonné la cité afin de l’immortaliser sous des angles insolites. «Nous avons cherché à cibler autre chose que des lieux connus, comme la basilique ou le château», raconte Dominique Formaz, professeur qui a les encadrés. «Tout peut être intéressant, du moment qu’on sait regarder et qu’on apprend à jouer avec des détails. Je leur ai suggéré de se mettre en scène de manière originale, de dialoguer avec le décor.»

Les photographes en herbe se sont servi de leur téléphone portable, «toujours plus performant mais sous-utilisé, hormis pour des selfies. Nous sommes donc partis de cette idée du selfie et avons travaillé autour», reprend l’enseignant. Les jeunes ont œuvré en binômes, «l’un des deux tenant en quelque sorte le rôle de la «perche à selfie», afin de pouvoir jouer sur les distances pour mieux soigner les cadrages».

Expo dans le passage sous-voie de la gare

Pour atteindre un résultat gratifiant, il a fallu non seulement trouver un sujet susceptible d’éveiller l’attention mais aussi peaufiner les détails et la mise en forme, la luminosité, les contrastes, etc.

Un processus qui a impliqué de nombreux échanges: «En cours, on projetait les images avant de les analyser ensemble, en allant toujours un peu plus loin», souligne Dominique Formaz. Qui se réjouit de la progression enregistrée entre le premier cliché et la photo retenue au terme des trois mois qu’a duré l’aventure: «Les élèves ont été surpris par la qualité finale. Mais elle ne doit rien au hasard, elle est le fruit d’un apprentissage, d’un travail. C’était une belle expérience, qui correspond à ce que nous cherchons à faire dans nos cours. Et nous permet de le montrer.»

Les tirages, en noir & blanc et en grand format, sont en effet à découvrir jusqu’au 4 octobre dans le passage sous-voie de la gare. «Cette visibilité dans l’espace public, dans un lieu qu’ils connaissent, était une motivation supplémentaire pour les étudiants.»

Ouvert à tous, le vernissage de l’exposition aura lieu ce mardi soir, en leur présence.

 

Infos pratiques

Vernissage le 15 septembre à 17 h 30. D’autres infos sur le site des 850 ans de la Noble Bourgeoisie
 

A lire aussi: Les collégiens livrent leurs regards et leurs clichés sur la ville de Saint-Maurice


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RapprochementDes militants socialistes de Monthey et Collombey-Muraz ont marché pour la fusionDes militants socialistes de Monthey et Collombey-Muraz ont marché pour la fusion

Histoire de campagne (2/6)Communales 2020: à Monthey, les Cottet père et fils se présentent pour la même ville mais pas dans le même partiCommunales 2020: à Monthey, les Cottet père et fils se présentent pour la même ville mais pas dans le même parti

ManifestationMonthey: deux rendez-vous d’automneMonthey: deux rendez-vous d’automne

Monthey: deux rendez-vous d’automne

Les marchés Bondzô et Arvi sont de retour ces deux prochains samedis à Monthey. Dans une formule adaptée, Covid-19...

  17.09.2020 15:00

Vie sauvéeUn Montheysan sacré héros sur l’île de CapriUn Montheysan sacré héros sur l’île de Capri

ManifestationChampéry: le Bike & Sound Festival a trouvé son paradisChampéry: le Bike & Sound Festival a trouvé son paradis

Top