23.07.2019, 05:30

Saint-Gingolph: l’incendie du 23 juillet 1944 attise les mémoires

Premium
chargement
Le 23 juillet 1944, Saint-Gingolph France a connu la pire tragédie de son histoire.

Histoire Le 23 juillet 1944, les nazis incendiaient le village de Saint-Gingolph (France) qui vivait alors la pire tragédie de son histoire. Septante-cinq ans plus tard, le Gingolais Charles Benet se souvient.

«Du feu, de la boue et du sang.» Dans son article du mardi 25 juillet 1944, deux jours après l’incendie, «Le Nouvelliste valaisan» brossait le tableau du drame du bout d’une funeste plume. «Il est difficile d’imaginer un supplice plus effroyable que celui de ces pauvres gens de Saint-Gingolph France, un peu nôtres, qui ont vu leurs misérables demeures flamber comme des allumettes.» Septante-cinq ans plus tard, la détresse s’efface, mais le...

À lire aussi...

SauvegardeInventaire du patrimoine: pour apprendre à connaître ce que l’on aInventaire du patrimoine: pour apprendre à connaître ce que l’on a

Chemin de ferRelier Monthey à Lausanne par le rail? Un rapport confidentiel propose une solution à 233 millionsRelier Monthey à Lausanne par le rail? Un rapport confidentiel propose une solution à 233 millions

AnniversaireVionnaz: une fête pour les 30 ans de L’Os ClodosVionnaz: une fête pour les 30 ans de L’Os Clodos

Vionnaz: 30 ans pour L’Os Clodos

Le groupe de guggenmusik de Vionnaz célèbre son anniversaire en deux temps. Première manche les 1er et 2 février.

  27.01.2020 15:00

PolitiqueLa votation communale de Saint-Gingolph doit être reportéeLa votation communale de Saint-Gingolph doit être reportée

PartenariatJumelage entre Champéry et Llandudno, au Pays de GallesJumelage entre Champéry et Llandudno, au Pays de Galles

Top