23.07.2019, 05:30

Saint-Gingolph: l’incendie du 23 juillet 1944 attise les mémoires

Premium
chargement
Le 23 juillet 1944, Saint-Gingolph France a connu la pire tragédie de son histoire.

Histoire Le 23 juillet 1944, les nazis incendiaient le village de Saint-Gingolph (France) qui vivait alors la pire tragédie de son histoire. Septante-cinq ans plus tard, le Gingolais Charles Benet se souvient.

«Du feu, de la boue et du sang.» Dans son article du mardi 25 juillet 1944, deux jours après l’incendie, «Le Nouvelliste valaisan» brossait le tableau du drame du bout d’une funeste plume. «Il est difficile d’imaginer un supplice plus effroyable que celui de ces pauvres gens de Saint-Gingolph France, un peu nôtres, qui ont vu leurs misérables demeures flamber comme des allumettes.» Septante-cinq ans plus tard, la détresse s’efface, mais le...

Top