12.12.2019, 10:00

Le Parti socialiste de Monthey lance une pétition contre la décharge planifiée sur le site de la carrière

chargement
1/2  

Freney Non satisfait de la décision prise lundi soir par le Conseil général concernant l’aménagement d’une décharge de type D sur le site de la carrière de Freney, le Parti socialiste montheysan va lancer une pétition pour amener le débat à un niveau suprarégional.

«Nous considérons que la décision prise par le Conseil général est précipitée et que les autorités dans leur ensemble ont manqué de clairvoyance», expose Guillaume Sonnati, président du Parti socialiste de Monthey. Si la majeure partie du projet – extension de la carrière de Freney et décharge de type A et B – n’est pas remise en question, c’est le stockage des déchets de type D, dont font partie les matériaux issus de l’incinération des ordures ménagères, qui pose problème.

L’enfouissement devrait intervenir d’ici à une quinzaine d’années, d’autres solutions auront probablement émergé d’ici là.
Guillaume Sonnati, président du PS Monthey

Temporiser

Le groupe Alliance de gauche a bien essayé de faire retirer la mention de ce type de déchet par voie d’amendement, sans succès. Mais les socialistes ne sont pas prêts à baisser les bras pour autant. Une pétition va être lancée dans les jours qui viennent. «Nous espérons récolter un maximum de signatures pour faire pression sur les autorités communales et cantonales», explique Guillaume Sonnati lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi matin.

A lire aussi: Carrière des Freneys à Monthey: les opposants ne désarment pas

«Le Chablais contribue déjà largement en matière d’entreposage de déchets», estime le président du PS montheysan pour qui il s’agit également de temporiser. «L’enfouissement devrait intervenir d’ici à une quinzaine d’années, d’autres solutions auront probablement émergé d’ici là.»

Valoriser plutôt qu’enfouir

«Nous sommes à un tournant dans la prise en charge des déchets. La valorisation de ces derniers s’impose face aux solutions d’enfouissement», corrobore le député PS Blaise Carron. Parce que les enjeux vont au-delà des communes de Monthey et Massongex, du Chablais, ou même du canton, il prévoit d’intervenir auprès du Grand Conseil lors de la session de mars. Il sollicitera également ses homologues du Chablais vaudois pour une action commune. «Tout le monde cherche des solutions pour ce type de déchets, nous devons le faire ensemble», motive-t-il.

La valorisation des déchets s’impose face aux solutions d’enfouissement.
Blaise Carron, député PS au Grand conseil

Enfin, pourquoi avoir choisi de lancer une pétition plutôt qu’un référendum? «Un référendum aurait exclu les habitants des autres communes alentour ainsi que les personnes qui n’ont pas le droit de vote. Or, le sujet concerne tout le monde, et en particulier les générations futures», conclut Guillaume Sonnati.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Une commune, une histoireUne commune, une histoire: à Saint-Maurice, quand le 1er Août se joue de la frontièreUne commune, une histoire: à Saint-Maurice, quand le 1er Août se joue de la frontière

ControverseVallée d’Illiez: les urgences des pistes au cœur d’une batailleVallée d’Illiez: les urgences des pistes au cœur d’une bataille

CommunalesSaint-Maurice: les Verts tiennent une candidate pour l’exécutifSaint-Maurice: les Verts tiennent une candidate pour l’exécutif

TOURISMEPèlerinage historique: un guide valaisan pour doper la Via FrancigenaPèlerinage historique: un guide valaisan pour doper la Via Francigena

Le coin des kidsVionnaz: à l’école de la nature, en forêtVionnaz: à l’école de la nature, en forêt

Top