La Maison de Terre des Hommes à Massongex: l’activité reprend peu à peu

chargement

Humanitaire Depuis mars 2020, l’institution a vécu une année presque coupée du monde. Peu d’enfants accueillis et d’autres, bien que guéris, sont restés plusieurs mois à Massongex, faute de transports aériens. Ce mois-ci, plusieurs arrivées sont enfin programmées.

 21.02.2021, 18:00
Lecture: 4min
Premium
Philippe Gex et Carlos Gutierrez (au fond) peuvent accueillir de nouveaux enfants à la Maison de Massongex.

«Avec notre activité atypique, nous vivons parfois des années exceptionnelles. Mais alors là…» Pas besoin d’en dire plus pour le directeur de Terre des Hommes Valais, Philippe Gex. La crise sanitaire a en effet durement impacté la Maison de Massongex et 2020 n’a ressemblé, en cinquante ans d’existence, à aucune autre année. Opérations reportées, événements annulés, bénévoles renvoyés chez eux:...

À lire aussi...

Série 2/4En immersion avec Terre des hommes (2/4): l'opération, une guerre pour renaîtreEn immersion avec Terre des hommes (2/4): l'opération, une guerre pour renaître

Série 3/4En immersion avec Terre des hommes (3/4): Massongex, une bulle de légèreté dans la maladieEn immersion avec Terre des hommes (3/4): Massongex, une bulle de légèreté dans la maladie

Série 4/4En immersion avec Terre des hommes (4/4): au pays, l'insouciance d'une enfance retrouvéeEn immersion avec Terre des hommes (4/4): au pays, l'insouciance d'une enfance retrouvée

Terre des hommes ValaisCoronavirus: vulnérables, les enfants de Terre des hommes Valais vivent dans une bulle de protectionCoronavirus: vulnérables, les enfants de Terre des hommes Valais vivent dans une bulle de protection

Top