26.06.2019, 11:00

Hôpital Riviera-Chablais: «le Sparadrap» veut panser ses plaies financières

Premium
chargement
L’avenir du «Sparadrap» est menacé par des problèmes de liquidités.

Pédiatrie L’avenir du «Sparadrap», organe qui gère les espaces d’animation pour les enfants hospitalisés à Aigle et Vevey, est menacé par des problèmes de liquidités. Un appel aux dons a été lancé.

Pour les têtes blondes, un séjour hospitalier est souvent «porteur de douleurs et de peurs», relève Dr Denis Paccaud, pédiatre FMH et membre fondateur de l’association «L’Enfant et l’Hôpital», créée en 1992. Cette dernière a pour principale activité de gérer les espaces gratuits «le Sparadrap» dont l’ambition est de «créer un lieu de rire, de jeux et de rencontres où n’entre pas la douleur». Autrement dit, d’offrir une bouffée d’oxygène aux jeunes patients qui évoluent dans un environnement médicalisé et souvent aseptisé.

Une...

À lire aussi...

Droit de réponseIsmaël Perrin: «Je ne suis pas responsable de la situation des Bains»Ismaël Perrin: «Je ne suis pas responsable de la situation des Bains»

FusionA une semaine du vote, Collonges est encore très indécisA une semaine du vote, Collonges est encore très indécis

Grand ConseilHôpital Riviera-Chablais: des solutions en vue pour la mobilitéHôpital Riviera-Chablais: des solutions en vue pour la mobilité

DébatCarrière de Massongex: les arguments des deux campsCarrière de Massongex: les arguments des deux camps

MobilitéChablais: le retour de la ligne de bus 141 exigéChablais: le retour de la ligne de bus 141 exigé

Top