Directeur de l’Hôpital Riviera-Chablais, Christian Moeckli: «Mon enjeu principal est l’amélioration du flux de patients à l’interne.»

chargement

Santé Arrivé début juin à la tête de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC), Christian Moeckli a de multiples défis à relever après la profonde crise qu’a traversée le site intercantonal. Il nous a accordé sa première interview.

 04.10.2021, 05:30
Lecture: 6min
Premium
Pour Christian Moeckli, les équipes de l'hôpital ont retrouvé leur sérénité.

Christian Moeckli, vous avez été nommé à la tête de l’HRC en février. Vous avez pris vos fonctions en juin. Mais vous ne souhaitiez pas d’interview avant aujourd’hui. Pourquoi?

Je voulais faire les choses dans l’ordre: connaître, rencontrer les collègues et comprendre, avant de parler. Je souhaitais aussi prendre mes marques pour être pertinent sur les prochaines étapes.

En 2020, vous postulez à une annonce qui, disons-le franchement, n’est pas très alléchante. L’HRC connaissait...

À lire aussi...

Grand Conseil vaudoisRennaz: la Commission d’enquête parlementaire sur l’Hôpital Riviera-Chablais s’est constituéeRennaz: la Commission d’enquête parlementaire sur l’Hôpital Riviera-Chablais s’est constituée

FinancesDeux audits confirment de grosses lacunes à l’hôpital de RennazDeux audits confirment de grosses lacunes à l’hôpital de Rennaz

SantéRennaz: un rapport des syndicats accuse l’Hôpital Riviera-Chablais qui se défendRennaz: un rapport des syndicats accuse l’Hôpital Riviera-Chablais qui se défend

Top