05.12.2017, 00:01

Contre la disparition d’un bâtiment historique

Abonnés
chargement
Contre la disparition  d’un bâtiment historique

 05.12.2017, 00:01 Contre la disparition d’un bâtiment historique

Par fz

MONTHEY Ancien président de la ville, Raymond Deferr se déclare opposé à la démolition du buffet de l’AOMC

Ancien président de la ville de Monthey, Raymond Deferr n’est pas vraiment du genre à prendre position dans les médias sur un dossier communal actuel. Le prédécesseur de Fernand Mariétan vient cependant de se fendre d’un courrier des lecteurs (voir notre édition d’hier) concernant le projet de démolition du buffet de l’AOMC.

L’ancien édile PDC défend l’idée de conserver «ce...

Ancien président de la ville de Monthey, Raymond Deferr n’est pas vraiment du genre à prendre position dans les médias sur un dossier communal actuel. Le prédécesseur de Fernand Mariétan vient cependant de se fendre d’un courrier des lecteurs (voir notre édition d’hier) concernant le projet de démolition du buffet de l’AOMC.

L’ancien édile PDC défend l’idée de conserver «ce beau patrimoine bâti. A mes yeux, il tient sa place dans l’ouvrage «Monuments d’art et d’histoire du Valais». Pour Raymond Deferr, le buffet «reste le dernier témoin originel du Chemin de fer» entre Aigle et Champéry.

Ladite prise de position n’a pas échappé au président actuel, Stéphane Coppey. Celui-ci tempère. «Je rappelle que le dossier n’a toujours pas été tranché par la commune. Nous sommes sensibles aux arguments explicités qui nous paraissent judicieux, tout en sachant que juridiquement nous ne pouvions pas nous opposer à une mise à l’enquête.» Et d’ajouter: «Pour l’heure, la procédure suit son cours au sein du Service urbanisme, bâtiments et constructions.»

«Nous avons deux souhaits», précisent les conseillers généraux Joseph-Marie Oberholzer (PS) et Joseph Calamo (PDC). «Que l’on préserve le buffet et que l’on dresse une liste officielle des bâtiments à préserver sur sol communal.» «On ne peut pas sauver le buffet tout seul. Seule la Municipalité peut y parvenir. La prise de position d’une personnalité comme M. Deferr peut modifier la donne.»

Pétitions encore en cours

Deux pétitions circulent depuis quelques semaines maintenant. L’une, en ligne, a été signée par 620 personnes, dont la moitié de Montheysans. L’autre, papier, a été paraphée par un peu plus de 300 citoyens. A l’occasion du Conseil général de lundi prochain le PLR songe à déposer un postulat sur les sites bâtis dignes de protection. fz


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top