24.11.2019, 13:03

Collonges refuse de fusionner avec Saint-Maurice

chargement
Le président de Collonges Fabrice Blanchut annonce le non à la fusion à ses citoyens.

C’est non! A plus de 61%, la commune de Collonges refuse d’unir sa destinée à celle de Saint-Maurice. Les autorités se disent très déçues.

C’est un non clair que les Collongiens ont décidé de mettre dans l’urne dimanche. La Fusion avec Saint-Maurice a été refusée par 220 non contre 145 oui. Le contrat de fusion (car les citoyens devaient se prononcer sur les deux objets) a également été refusé par 221 non contre 140 oui. «Je suis déçu évidemment», réagit immédiatement Fabrice Blanchut, président de Collonges. «C’est un refus net qui désavoue le Conseil municipal et cette décision est difficile à accepter.»

Saint-Maurice dit oui facilement

Damien Revaz, président de Saint-Maurice, partage ce sentiment, même si sa commune avait, en revanche, accepté le principe d’une fusion avec Collonges à plus de 87% par 985 oui et 146 non. «C’est une grosse déception après l’immense investissement que cette démarche nous avait demandé.» Le contrat de fusion a également reçu la faveur des Agaunois à 81,83%. La participation s’est élevée, quant à elle, à 43% à Saint-Maurice contre 71% à Collonges.

L’annonce a été faite par les présidents des deux communes, juste après le dépouillement. Les municipalités avaient réuni pour l’occasion leurs citoyens autour d’un apéritif et d’une raclette dans la salle Pra-Fleuri de Collonges. Mais si les résultats sont restés secrets jusqu’à l’ouverture officielle des enveloppes communales, Fabrice Blanchut n’affichait pourtant pas la mine des grands jours au moment de monter sur l’estrade. «Dès l’envoi du tous-ménages et des tags sur les panneaux de la campagne, j’avais commencé à douter…», nous avoue-t-il après coup.

Du mauvais côté

Le projet d’un mariage avec Saint-Maurice avait en effet suscité de vives tensions dans la commune ces dernières semaines. Un tous-ménages anonyme avait été envoyé aux habitants début novembre. 

A lire aussi : Les opposants à la fusion sont connus

Alors que les panneaux de la campagne avaient été tagués, remplacés, puis de nouveau détruits dans les rues villageoises.

A lire aussi : La campagne prend une tournure nauséabonde

Des tensions qui n’avaient semble-t-il pas encore disparu au moment de la proclamation des résultats. Dans l’assemblée, seuls les 10% des Collongiens avaient fait le déplacement dimanche. «C’était une fusion du mauvais côté», déclare un jeune du village, après les annonces. En d’autres termes, plusieurs citoyens auraient souhaité un rapprochement avec Dorénaz, Evionnaz ou Vernayaz plutôt qu’avec Saint-Maurice. «J’espère que le Conseil communal comprendra ce non et trouvera une autre solution pour l’avenir», explique une autre habitante. 

L’un des initiateurs du tous-ménages, Olivier Chambovay, a également réagi à ce refus. «C’est un soulagement d’avoir réussi à stopper un projet qui n’avait pas analysé toutes les variantes. A la commune désormais de reprendre sa copie, afin de chercher d’autres solutions.»

En recherche de candidats

Mais qui, dans la commune, voudra reprendre ce processus? Pas le président en tout cas. «Je poursuis mon mandat jusqu’à son terme, mais je ne me représenterai pas aux prochaines élections», nous confirme Fabrice Blanchut. 

Et c’est justement la relève de la municipalité qui sera le principal défi de Collonges ces prochains mois. «Si on veut trouver des candidats, on en trouvera», nous répond un citoyen. «Mais il faut s’y prendre à l’avance. Jusqu’à maintenant, Collonges s’est toujours attelé à cette tâche dans l’urgence.» Reste à savoir combien de candidats seront à trouver pour la prochaine législature. Réponse certainement lors de la prochaine assemblée primaire, le 11 décembre.

A lire aussi : Les détails de la fusion
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CoronavirusChristophe Darbellay: «Le canton autorisera ou pas les grandes manifestations, c’est une lourde responsabilité»Christophe Darbellay: «Le canton autorisera ou pas les grandes manifestations, c’est une lourde responsabilité»

Une commune, une histoireVionnaz: Bonne-Année vous adresse ses meilleurs vœuxVionnaz: Bonne-Année vous adresse ses meilleurs vœux

Une commune, une histoireSaint-Maurice: quand le 1er Août se joue de la frontièreSaint-Maurice: quand le 1er Août se joue de la frontière

ControverseVallée d’Illiez: les urgences des pistes au cœur d’une batailleVallée d’Illiez: les urgences des pistes au cœur d’une bataille

CommunalesSaint-Maurice: les Verts tiennent une candidate pour l’exécutifSaint-Maurice: les Verts tiennent une candidate pour l’exécutif

Top