30.08.2018, 12:31

Collombey-Muraz: l’affaire Buttet n’ira pas au tribunal

chargement
Comme la plaignante ne fait pas recours au tribunal cantonal, le volet juridique de l'affaire Buttet est terminé par sa condamnation avec sursis.

 30.08.2018, 12:31 Collombey-Muraz: l’affaire Buttet n’ira pas au tribunal

JUSTICE L’ex-maîtresse de Yannick Buttet a choisi de ne pas faire recours contre l'ordonnance rendue le 14 août dernier par le procureur général adjoint du canton du Valais, Jean-Pierre Greter.

La plaignante dans l’affaire Buttet a choisi de ne pas faire recours contre l'ordonnance rendue le 14 août dernier par le procureur général adjoint, Jean-Pierre Greter, la culpabilité de l’élu de Collombey-Muraz ayant été reconnue par la justice valaisanne. Par contre, elle demande que son nom soit anonymisé dans la décision qui sera rendue publique ces prochains jours comme le prévoit le code de procédure pénal.
 
Du côté de Yannick Buttet, son avocat avait demandé, dans un premier temps, que les considérants de l’ordonnance pénale ne soient pas publics avant de se rétracter jeudi en fin de matinée. «Comme la plaignante souhaite juste que son nom n’apparaisse pas, M. Buttet a choisi de ne plus s’opposer à la publication», explique l’un des membres du bureau conseil de son avocate à Genève. «Au départ, par son action, il voulait faire un geste auprès de la partie adverse pour protéger sa vie privée. Nous allons notifier ce changement au Ministère public, ce jeudi après-midi.»
 
«Je prends acte de cette volte-face», souligne Me Carole Seppey, avocate de la plaignante. «La démarche n’en est pas moins singulière compte tenu de son choix de s’opposer dans un premier temps.» Le juge Greter doit donc encore statuer sur la demande de la plaignante.
 
Pour rappel, lundi après-midi, Yannick Buttet annonçait accepter sa condamnation pénale à 30 jours-amende à 220 francs avec sursis durant deux ans pour contrainte et appropriation illégitime d’une clé. Bien que sur le fond il la juge injuste, le président de Collombey-Muraz avait motivé son choix afin de protéger sa famille, déjà suffisamment exposée à ses yeux.
 
 
 

Top