Chablais: l’ancien conseiller d’Etat Claude Roch reprend la présidence de la Parenthèse

chargement

Handicap Le nouveau président de l’association, active dans l’accueil provisoire de personnes en situation de handicap, est entré en fonction vendredi. Un défi pour Claude Roch, après une période difficile entre travaux de rénovation et soucis financiers.

 28.06.2021, 15:13
La bâtisse de la Parenthèse à Saint-Gingolph devra subir d'importants travaux de rénovation.

La Parenthèse est en voie de sauvetage. L’association, qui accueille des personnes en situation de handicap en vacances à Saint-Gingolph, a un nouveau président. C’est l’ancien conseiller d’Etat Claude Roch qui reprend les rênes de la structure en difficulté.

Des problèmes financiers et organisationnels, une maison d’accueil vétuste, la démission de plusieurs employés et la pandémie ont mis à mal l’association, qui s’est vue obligée de fermer ses portes plusieurs mois.

Une rénovation à 3 millions

Dès le 30 juin, la Parenthèse devra quitter sa grande bâtisse, la Tourelle, située dans le parc de l’Ecole des Missions. Direction le site de Cérébral Valais à Vétroz. «La Tourelle est un beau bâtiment protégé, mais il est vétuste. Des travaux sont nécessaires pour des raisons de sécurité», précise Claude Roch.

Le projet de rénovation se chiffre à 3 millions de francs et devrait durer au minimum 2 ans. «Une partie des coûts devrait être prise en charge par des subventions et des dons», explique le nouveau président. La Parenthèse prévoit de créer des appartements destinés à des personnes en situation de handicap dans les étages supérieurs de la maison.

De Saint-Gingolph à Vétroz

Pour sauver La Parenthèse, deux étapes étaient nécessaires: la rénovation de la Tourelle et un rapprochement avec une autre organisation. Cérébral Valais a accepté d’assurer le fonctionnement de l’association, mais aussi d’accueillir les vacanciers de la Parenthèse dans ses locaux de Vétroz.

«C’est un déménagement provisoire», assure Claude Roch. «Les activités proposées aux résidents seront différentes, puisque nous ne serons plus au bord du lac, mais on fera avec les moyens du bord. Il est important de maintenir notre existence».

Remettre sur pied l’association, un défi pour le nouveau président âgé de 76 ans. «Mon objectif est de mener à bout cette rénovation et d’obtenir un droit de superficie afin de créer une Parenthèse solide qui puisse conserver sa situation au bord du lac», confie Claude Roch.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HandicapSaint-Gingolph: en se rapprochant de Cérébral Valais, la Parenthèse s’offre un avenir sans nuageSaint-Gingolph: en se rapprochant de Cérébral Valais, la Parenthèse s’offre un avenir sans nuage

Transport ferroviaireHandicap: moins de la moitié des gares répondent aux normes d’accessibilitéHandicap: moins de la moitié des gares répondent aux normes d’accessibilité

Témoignages«Avant de porter un appareil auditif, je m’isolais». Deux Valaisans racontent leur renaissance«Avant de porter un appareil auditif, je m’isolais». Deux Valaisans racontent leur renaissance

TémoignageElle ne peut pas parler, mais cette Valaisanne parvient à faire entendre sa voixElle ne peut pas parler, mais cette Valaisanne parvient à faire entendre sa voix

SocialDavantage de places d’hébergement sont nécessaires dans le domaine psychique en ValaisDavantage de places d’hébergement sont nécessaires dans le domaine psychique en Valais

Top