23.12.2019, 12:00

A Vionnaz, Steiger tient bon face au marché chinois

Premium
chargement
Pierre-Yves Bonvin, directeur de Steiger: «Mon but est de continuer à construire des machines et à maintenir des emplois.»

Economie Racheté par une entreprise chinoise en 2010 qui connaît aujourd’hui des difficultés, le fabricant valaisan de machines à tricoter a vu son budget recherche et développement baisser de 10%. Conséquences: deux licenciements et quatre réductions de travail. Mais Steiger ne manque pas de ressources.

L’actionnaire principal de l’entreprise Steiger à Vionnaz, Ningbo Cixing, basé en Chine, traverse actuellement une période difficile en raison de la guerre commerciale que se livrent le président américain et son homologue chinois depuis plusieurs mois. 

Le moins de conséquences possible

Et en tant qu’actionnaire principal, Cixing vient d’amputer de 10% le budget du secteur recherche et...

À lire aussi...

Aide communaleCoronavirus: oui, Collombey-Muraz a déjà pris des mesures de soutien pour sa populationCoronavirus: oui, Collombey-Muraz a déjà pris des mesures de soutien pour sa population

Le bon planCoronavirus: la vache! La Bavette lance un challenge pour stimuler l’imaginaireCoronavirus: la vache! La Bavette lance un challenge pour stimuler l’imaginaire

Jeu vidéoUn jeune Martignerain reproduit l’Aquaparc du Bouveret dans MinecraftUn jeune Martignerain reproduit l’Aquaparc du Bouveret dans Minecraft

La belle histoire du jourCoronavirus: à Vouvry, elle met la main à la pâte, pour l’entraideCoronavirus: à Vouvry, elle met la main à la pâte, pour l’entraide

PolitiqueCoronavirus: À Saint-Gingolph, un intérim sur fond de manque de communicationCoronavirus: À Saint-Gingolph, un intérim sur fond de manque de communication

Top