30.04.2020, 11:00

Wind of change. Par Abigail Seran

Premium
chargement
Abigail Seran, écrivaine.
Chronique

L’humain est capable de beaucoup d’adaptation et les dernières semaines nous l’ont bien démontré. S’il y a cinq mois, à l’heure des grandes résolutions, on nous avait annoncé un confinement généralisé, l’arrêt du trafic aérien, la solidarité intergénérationnelle, le recentrage sur l’essentiel, le renoncement aux sports pratiqués ou regardés, la culture via les réseaux sociaux, nous aurions, au pire, pensé que c’était de la bien mauvaise science-fiction et au mieux, imaginé que le champagne avait tapé un peu trop fort sur le cerveau de celle ou celui qui nous aurait...

À lire aussi...

ChroniqueCe que nous avons perdu. Par Abigail SeranCe que nous avons perdu. Par Abigail Seran

Ce que nous avons perdu

Il est tant de choses dont nous ne comprenons la valeur que lorsque nous les avons perdues. En ces temps particuliers,...

  02.04.2020 10:00
Premium
  Coronavirus

Top