Viège: Lonza constitue une provision de 290 millions pour assainir la décharge de Gamsenried

chargement

Industrie L’entreprise chimique a annoncé une augmentation de son chiffre d’affaires, l’engagement de 1000 employés supplémentaires depuis le début de l’année pour son site de Viège, ainsi que la constitution d’une provision pour assainir la décharge haut-valaisanne polluée à la benzidine.

 23.07.2021, 18:17
Lonza a poursuivi l'engagement de collaborateurs sur son site de Viège.

Lonza a vu ses recettes et sa performance opérationnelle s’étoffer sur les six premiers mois de 2021, à la faveur notamment de son partenariat de production avec le laboratoire américain Moderna, le chiffre d’affaires a augmenté de 13,3%, pour passer à 2,54 milliards de francs.

Le bénéfice semestriel a fondu d’un tiers à 321 millions de francs à la suite de la vente de l’unité Specialty Ingredients (LSI), finalisée au 1er juillet.

Une provision de 290 millions pour Gamsenried

La performance a également pâti de l’importante provision constituée pour l’assainissement de la décharge de déchets toxiques de Gamsenried, qui devrait commencer en 2023 et 2024, pour une durée prévue d’une dizaine d’années. En activité depuis 1918, le site avait été fermé en 2011, mais on y avait retrouvé en 2018 de la benzidine, un produit cancérigène.

La provision de 290 millions destinée à la première phase du projet d’assainissement devrait couvrir la «majeure partie» des coûts totaux.

1000 emplois créés à Viège

Lonza semble en bonne voie pour tenir ses promesses en matière d’embauche sur son site de Viège. «Au cours du premier semestre, nous avons engagé plus de 1000 personnes à Viège», a indiqué vendredi en téléconférence son directeur général (CEO) Pierre-Alain Ruffieux, en marge de la présentation des résultats semestriels du groupe.

Lonza exploite dans la cité haut-valaisanne trois des quatre lignes de production dédiées au vaccin anti-Covid développé par le laboratoire américain Moderna et étoffe toujours massivement ses capacités.

En avril, le directeur du site valaisan, Renzo Cicillini, avait indiqué dans une interview au «Walliser Bote» vouloir engager 1200 personnes sur le site de Viège, dont 650 avaient déjà été recrutées. L’entreprise trouve son personnel sur le marché du travail suisse, mais prospecte aussi à l’étranger. «Nous ciblons surtout des pays comme l’Allemagne, le nord de l’Italie, la France et la Grande-Bretagne», avait expliqué le responsable.




ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

En continuSport Express Valais – Cyclisme: Simon Pellaud abandonneSport Express Valais – Cyclisme: Simon Pellaud abandonne

AlimentationParlement fédéral: la motion de Benjamin Roduit en faveur des fruits et légumes adoptéeParlement fédéral: la motion de Benjamin Roduit en faveur des fruits et légumes adoptée

LoisirsSi vous aimez… les animations de la Foire du Valais, un spectacle dans un 40 tonnes, une grande tablée à ThyonSi vous aimez… les animations de la Foire du Valais, un spectacle dans un 40 tonnes, une grande tablée à Thyon

Gestion de la pandémieJean-Luc Addor: la vie d’un non-vacciné au Palais fédéralJean-Luc Addor: la vie d’un non-vacciné au Palais fédéral

InnovationValais: née à Energypolis, la start-up Urbio lève 2 millions de dollarsValais: née à Energypolis, la start-up Urbio lève 2 millions de dollars

Top