Vertic’Alp: le nouveau président de Finhaut veut faire table rase du passé pour sauver la société

chargement

Andrea Ridolfi, nouveau président de Finhaut, veut un changement radical pour sauver la société touristique dans laquelle la commune a investi plus de 9 millions et dont la gestion a divisé le village durant des années. Notre enquête.

 03.02.2021, 18:00
Lecture: 12min
Premium
Les installations de Vertic'Alp ne tournent pour le moment que quatre mois par année, à la belle saison. La concession a été obtenue en 2018 pour faire circuler le funiculaire durant l'hiver.

«La situation du Parc d’attractions du Châtelard (Vertic’Alp) est très grave, plus encore que je ne l’imaginais au moment de prendre fonction avec les membres du conseil», écrit le nouveau président de Finhaut, Andrea Ridolfi, dans une lettre adressée à ses citoyens en ce début d’année. Composé d’un funiculaire, d’un train panoramique et d’un mini-funiculaire qui grimpent jusqu’au barrage...

À lire aussi...

Association de soutien à la PdGPatrouille des glaciers: les rémunérations de l’association de soutien examinées par l’Inspection des financesPatrouille des glaciers: les rémunérations de l’association de soutien examinées par l’Inspection des finances

MerciLes soignants sont les Valaistars 2020Les soignants sont les Valaistars 2020

AccusationsRévélations sur la compagnie Interface: autorités pas au courant et subventions geléesRévélations sur la compagnie Interface: autorités pas au courant et subventions gelées

AccusationsAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie InterfaceAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie Interface

CovidTraçage: le Valais n'était pas prêt pour une grande vague de coronavirusTraçage: le Valais n'était pas prêt pour une grande vague de coronavirus

Top