25.02.2019, 17:00

Vera Weber en interview: «Le Valais n’a pas le monopole de la montagne»

Premium
chargement
Vera Weber a repris les combats de son père et dirige Helvetia Nostra et la fondation Franz Weber.

Territoire 3/3 La jurisprudence de la lex Weber se joue régulièrement au Tribunal fédéral. Vera Weber a pris la succession de son père à la tête de la fondation Helvetia Nostra et mène désormais ce combat. Interview au lendemain du rejet de l’initiative «Stop Mitage» et alors que la LAT2 se joue au Parlement.

Troisième épisode de notre série sur l’aménagement du territoire. Après des propriétaires touchés par les dézonages et les explications du président d’Anniviers, «Le Nouvelliste» donne la parole à Vera Weber. Elle a succédé à son père à la tête de la fondation Franz Weber.  

Après plusieurs arrêts dans votre sens, vous avez récemment perdu au Tribunal fédéral...

À lire aussi...

Territoire 1/3Anniviers: résignés, ils se préparent au dézonage de leurs terrains à bâtirAnniviers: résignés, ils se préparent au dézonage de leurs terrains à bâtir

Territoire 2/3Dézonage en Anniviers: face aux émotions des propriétaires, les méthodes scientifiques de la communeDézonage en Anniviers: face aux émotions des propriétaires, les méthodes scientifiques de la commune

TerritoireLa LAT, ce monstre à mettre en œuvre en ValaisLa LAT, ce monstre à mettre en œuvre en Valais

Top