16.05.2019, 16:52

Valais: un pass œnotouristique cantonal donne accès à 27 espaces de dégustation

chargement
De g. à dr.: Jean-Marc Jacquod (vice-président Vinum Montis), Tiffany Müller (présidente) et Mathias Fleischmann (directeur Expériences et Marché Valais/Wallis Promotion) ont présenté jeudi matin le Valais Wine Pass, qui donne accès à 27 espaces de dégustation dans tout le canton.

Œnotourisme L’association Vinum Montis et Valais/Wallis Promotion lancent le Valais Wine Pass, un sésame qui donne accès à 27 espaces de dégustation répartis entre Martigny et Visperterminen. C’est le premier produit œnotouristique qui couvre l’ensemble du canton.

Mettre en lumière la diversité des cépages valaisans tout en invitant le visiteur à sillonner le canton. C’est l’ambition affichée par l’association Vinum Montis et Valais/Wallis Promotion, qui ont lancé ce jeudi la commercialisation du Valais Wine Pass. Présenté comme le premier produit œnotouristique cantonal, ce sésame donne accès à 27 œnothèques, caves et caveaux répartis entre Martigny et Visperterminen.

«Notre objectif est de renforcer le positionnement du Valais en tant que destination œnotouristique de premier choix. Dix offices du tourisme régionaux s’inscrivent dans cette démarche», explique Tiffany Mülller, présidente de l’association Vinum Montis. 

Dix coupons pour autant de verres

Vendu au prix de 49 francs, le Valais Wine Pass se présente sous la forme d’un carnet de dix coupons à échanger contre dix verres de vins valaisans auprès des établissements partenaires. Des établissements qui se voient ensuite reverser 4 francs par coupon récolté. 

«Ce projet vise une clientèle hors canton, à la fois romande et alémanique», précise Mathias Fleischmann, directeur Expériences et Marché auprès de Valais/Wallis Promotion. Pour ce faire, la société soutiendra l’association Vinum Montis par une communication «à 360 degrés», axée tant sur le numérique que sur des supports papier. «La demande est là, notre œnotourisme avait besoin d’un produit qui fédère l’ensemble du canton. Lorsque Vinum Montis s’est étendue à tout le Valais en 2018, nous avons vu en cette association un partenaire de premier choix pour aller de l’avant.» 

A lire aussi: Vinum Montis s’étend désormais à l’ensemble du Valais pour mieux promouvoir l’œnotourisme

Un projet appelé à s’agrandir

Les 27 établissements ont été sélectionnés sur la base de plusieurs critères, dont l’accessibilité sans réservation ainsi que l’ouverture à l’année, au minimum cinq jours sur sept par semaine. «Notre dernier critère était que les partenaires s’engagent à livrer une explication détaillée sur le vin servi au visiteur. Cela amène une réelle plus-value à la dégustation», confie Tiffany Müller. «C’est un projet évolutif», enchérit Jean-Marc Jacquod, vice-président de Vinum Montis. «De nouveaux établissements pourraient rejoindre ce projet dans les années à venir.» 

Directeur de Swiss Wine Promotion, Jean-Marc Amez-Droz voit cette démarche valaisanne d’un bon œil. Pour lui, le Valais Wine Pass peut être un tremplin vers un projet de plus grande envergure qui pourrait s’étendre à toute la Suisse romande. «Le défi de l’œnotourisme est de convaincre le visiteur de rester deux à trois jours dans une même région. Pour y parvenir, l’une des solutions serait de créer un produit attractif réunissant les offres des différents cantons romands.»

A lire aussi: Plus d’informations sur le site de Vinum Montis

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top