13.01.2020, 10:21

Valais: un Irakien frappait sa femme enceinte

chargement
La femme a été frappée lorsqu'elle était enceinte de son premier enfant, puis du second. (image d'illustration)

Violences Un Irakien qui avait pour habitude de frapper sa femme, même lorsqu’elle était enceinte, a été condamné par la justice valaisanne. Lui, a tenté de justifier ses actes.

Un Irakien de 33 ans a été condamné à 90 jours-amende avec sursis pour avoir frappé sa femme, notamment lorsque celle-ci était enceinte.

La femme a subi des violences et des insultes pendant des mois, alors que le couple était hébergé dans des centres pour requérants à Vallorbe puis à Saint-Gingolph. Elle a notamment reçu des coups de bâton, indiquent nos confrères de «20 Minutes».

Lorsque sa femme est tombée enceinte en 2012, le mari l’a frappée à coups de poing au ventre, car elle refusait d’avorter.

Il a recommencé lors d’une seconde grossesse deux ans plus tard. Le couple s’est ensuite installé dans le Valais central, puis dans le Chablais où les coups ont continué à pleuvoir. «Je suis son homme. J’ai mes droits sur elle. Je veux que ma famille soit bien cadrée», s’est justifié l’Irakien, au bénéfice de l’aide sociale, devant la justice.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top