28.05.2017, 17:00

Valais: treize veaux se jettent d’une falaise au Levron

chargement
Douze veaux sont morts après une chute du haut d'une falaise. Un treizième est soigné à Berne.

 28.05.2017, 17:00 Valais: treize veaux se jettent d’une falaise au Levron

Mystère Des veaux ont cassé leur parc, ont couru avant de se jeter du haut d'une falaise près du village du Levron. Les éleveurs soupçonnent l'action d'un chien ou d'un loup pour expliquer ce drame rarissime.

Douze veaux sont morts, un treizième est blessé et a été amené au Tierspital de Berne. Les treize sont tombés, ou se sont jetés, du haut d’une falaise à quelques centaines de mètres du village du Levron, sur les hauts de la commune de Vollèges.

Le drame s’est déroulé durant la nuit de mercredi et jeudi. «Les veaux ont cassé plusieurs fils entourant des parcs avant de se retrouver sur l’arête. Ils sont tombés dans le vide, comme s’ils avaient été acculés», raconte Norbert Terrettaz, le président de la caisse d’assurance du bétail de la commune de Vollèges.

Une falaise vertigineuse

La falaise est vertigineuse. Sur plusieurs dizaines de mètres, la face de pierre est lisse. Elle ne laisse aucune chance à celui qui tombe de là-haut. «Les douze premiers sont morts. Le treizième est certainement tombés sur les autres, ce qui a amorti sa chute. Il a eu la mâchoire cassée.»

Les bêtes appartiennent à plusieurs propriétaires. Ils se trouvaient dans l’exploitation d’un couple, Aurélie Fierz et Thomas Gabioud. La première nommée raconte: «Un ami nous a appelé jeudi matin et nous a demandé si tous ces veaux morts nous appartenaient. Nous avons dû les amener aux déchets carnés de Martigny, sauf le dernier, que nous essayons de sauver.» Pour les sortir du lieu où ils sont tombés, il a fallu couper quelques arbres

Si la mort de ces jeunes animaux provoque une douleur psychologique chez les éleveurs, l’affaire a un impact financier important. «C’est une perte de 20 000 francs pour notre caisse d’assurance du bétail», estime son président.

Un agresseur animal

 

Qu’est-ce qui a pu pousser ces jeunes bêtes, dont plusieurs de la race d’Hérens, à se jeter ainsi dans le vide? «Les vaches, ce ne sont pas des moutons qui se suivent, lorsqu’elles ont peur elles ont tendance à se disperser. Le comportement des veaux a été provoqué. Le fait qu’ils ont cassé les fils à plusieurs endroits me fait penser qu’ils ont été poursuivis», argumente Norbert Terrettaz. «Je pense à un animal, mais on ne peut pas dire de quel animal il s’agit», commente Aurélie Fierz. Norbert Terrettaz émet deux hypothèses qui lui semblent plausibles: un chien lâché dans la région par son propriétaire ou un loup. Il a entendu des témoins évoquer la présence de deux loups aux Arlaches, dans la vallée voisine. Mais, sur place, aucun indice ne permet de connaître l’identité de l’agresseur. Les victimes ne portaient pas de traces d’agression, comme des griffures ou des morsures. «Nous lançons un appel à témoin pour en savoir plus.»

Des incertitudes demeurent

Sur place, samedi, il n’y avait plus aucune trace de sang. Juste quelques poils d’animal permettent de relier les lieux au drame.

Chose étonnante dans cette histoire, pour arriver au sommet de la falaise qui leur a été fatale, les veaux ont dû traverser un parc occupé par quatre yacks, qui eux n’ont subi aucun dommage. Si un animal a bien poursuivi les veaux, il s’est mystérieusement désintéressé des yacks. Autre élément étonnant : le potentiel agresseur a poursuivi ses proies mais n’en a pas profité une fois celles-ci tuées.

Le mystère reste entier. «Nous lançons un appel à témoin pour en savoir plus», indique Norbert Terrettaz. «Je veux savoir ce qui a causé leur mort. Nous avons averti le garde-chasse et la police.»

Des précédents en Valais et en France

Sans se prononcer sur le fond de cette triste histoire, le vétérinaire cantonal, Jérôme Barras, raconte que de tels cas sont rares. Il a en mémoire une histoire semblable survenue dans la région de Grimisuat, il y a près de 20 ans. Huit bêtes avaient été pourchassée par des chiens. Le propriétaire qui avait assisté à la scène n’a rien pu faire et les animaux ont terminé leur course et leur vie au bas d’une falaise. «C’est rare, mais ça peut arriver, par exemple lorsqu’il y a deux chiens.»

Sur son site internet, le Dauphiné rapporte un événement semblable survenu l’an passé dans les Hautes-Alpes. Un troupeau de 17 génisses s’était jeté du haut d’une falaise. A ce moment-là, les éleveurs avaient mis en cause le loup.

En 2014, 14 bovins se sont jetés du haut d’une falaise dans le parc naturel du Haut-Jura.


À lire aussi...

prédateurEvolène: un veau aurait été blessé par un loupEvolène: un veau aurait été blessé par un loup

Un veau tué par une meute de loups

Des loups de la meute du massif du Calanda ont dévoré un veau nouveau-né mercredi soir près d’un mayen au-dessus de...

    09.10.2015 00:01
Abonnés

Top