18.07.2019, 16:07

Valais: les tarifs des secours par hélicoptère revus à la hausse

chargement
La minute de vol de secours en hélicoptère biturbine sera facturée 101,20 francs.

Assurance maladie Assureurs maladie et compagnies d’hélicoptères ont trouvé une solution de compromis pour le prix des vols de secours. Une intervention par un hélico biturbine de trente minutes sera désormais facturée 3516 francs en Valais. L’impact sur les primes maladie devrait être minime.

En Valais, la minute de vol de secours assuré par un hélicoptère biturbine sera désormais facturée 101 fr. 20 la minute, alors qu’avec l’ancien tarif la même minute ne coûtait que 87 fr. 20. De plus, un nouveau forfait de 330 francs est facturé pour les prestations médicales pour chaque intervention. Ainsi, une opération de secours de trente minutes avec un hélicoptère biturbine est facturée 3516 francs, contre 2766 francs auparavant.

Ces nouveaux tarifs LAMal pour les secours héliportés ont été âprement négociés entre les compagnies valaisannes de secours par hélicoptère et les assureurs maladie. La première version s’est même retrouvée au Tribunal administratif fédéral avant de revenir en Valais. Un accord a finalement été trouvé et les nouveaux montants viennent d’être approuvés par le Conseil d’Etat. Ils seront appliqués avec un effet rétroactif au 1er janvier 2014.

Faible impact sur les primes

Du côté des assureurs, le Groupe Mutuel se montre satisfait: «Les efforts de tous les partenaires ont permis de trouver une bonne solution qui a été reconnue et approuvée par l’ensemble des acteurs.» La hausse des tarifs ne devrait pas faire décoller les primes. «Nous pensons que l’impact de ce changement de tarif restera très modéré sur les coûts de la santé. L’impact sur les primes de caisse maladie, et les payeurs de primes, devrait donc être minime», commente Pascal Vuistiner, responsable relations médias du groupement d’assureurs basé à Martigny.

Air-Glaciers ne chante pas victoire même si ses prestations peuvent être facturées plus cher. «Cette hausse est une mise à niveau des prix qui n’avaient plus été revus depuis 2003», commente le chef pilote Patrick Fauchère. Depuis cette date, les coûts d’une intervention ont fortement augmenté. Le chef pilote rappelle que ces dernières années l’utilisation des bimoteurs a été imposée, machines nettement plus chères que les appareils monoturbines utilisés auparavant, et que la présence d’ambulanciers diplômés dans la cabine a été imposée pour les vols de secours.

Air-Glaciers ne veut pas en rester là: «La négociation doit se poursuivre, car les coûts augmentent constamment. Les tarifs doivent être en adéquation avec les coûts», déclare Patrick Fauchère.

Dossier pas clos

Le dossier du tarif des vols de secours en hélicoptère n’est toujours pas clos. Si les tarifs LAMal ont été approuvés, les tarifs pour les prestations des assurances accident n’ont pas encore été fixés. Les cas d’accident représentent, en moyenne pluriannuelle, la moitié des interventions héliportées de secours.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

prixTarifs de sauvetage par hélicoptère: c'est reparti pour un tourTarifs de sauvetage par hélicoptère: c'est reparti pour un tour

MontagneAir-Glaciers: 60 sauvetages héliportés en un week-endAir-Glaciers: 60 sauvetages héliportés en un week-end

Top