10.09.2019, 10:42

Valais: le retour des cours obligatoires pour les propriétaires de chiens est sur les rails

chargement
Les cours canins vont redevenir obligatoires en Valais.

Grand Conseil Seule l’UDC rejette la réintroduction des cours pour les nouveaux détenteurs de chiens en Valais. Les agrariens sont largement minorisés sur cette question au Grand Conseil.

Le retour, en Valais, des cours obligatoires pour les propriétaires de chiens ne fait pas un pli au Grand Conseil. Lors des débats de mardi matin, le retour de cette obligation n’est contesté que par l’UDC. Le Parlement a dit oui à l’entrée en matière par 98 oui et 6 non.

On rappellera que c’est la Confédération qui a supprimé, en 2016, le côté obligatoire de cette formation, laissant libres les cantons dans ce dossier. Le Valais a donc décidé de réintroduire l’obligation sur le plan cantonal.

Jasmine Ballay (PLR) estime que le vivre-ensemble dans l’espace public s’est amélioré grâce à cette formation pour les détenteurs de chiens.

Jean-Pierre Guex (PDC) déclare que «du point de vue sécuritaire, ces cours apporteront un plus, et les propriétaires, mieux formés, auront plus de plaisir avec leur animal».

Déjections canines

Emmanuel Revaz (Les Verts) estime, comme la conseillère d’Etat Esther Waeber Kalbermatten, que la formation demandée aux nouveaux propriétaires se justifie pleinement sur le plan de la sécurité, qu’elle ne va pas trop loin et que son coût est raisonnable.

Les écologistes demandent que l’obligation de ramasser les déjections canines s’applique non seulement aux zones publiques, mais aussi dans les secteurs privés, notamment dans les prés où elles peuvent provoquer des maladies graves au bétail.

Opposition de l’UDC

Blaise Melly (UDC) rappelle par contre que son parti s’est opposé à cette obligation, estimant, comme le Conseil fédéral, que cette formation n’apporte rien sur le plan sécuritaire. Il estime que c’est une obligation supplémentaire qui est imposée aux citoyens déresponsabilisés et que cela a un coût pour les détenteurs de chiens.

Les dispositions prévues

Tous les détenteurs de chiens domiciliés en Valais, âgés de plus de 16 ans et qui n’ont pas déjà détenu un chien auparavant, devront suivre un cours. Les chiens de protection de troupeau ne seront toutefois pas concernés par cette obligation.

La formation, principalement pratique, sera d’au moins six heures. Le prix pour l’ensemble du cours devrait être compris entre 120 et 240 francs, pour les détenteurs qui optent pour des cours collectifs, et le double pour ceux qui préfèrent participer à des cours privés.

Lanceurs d’alerte

La loi traitée par le Grand Conseil prévoit une protection de l’identité des personnes qui dénoncent aux autorités des maltraitances faites aux animaux. Une protection des lanceurs d’alerte largement saluée par les députés. PLR et UDC demandent toutefois que les dénonciations abusives soient punies.

Le Grand Conseil va reprendre ses débats sur ce dossier vendredi matin à 9 heures.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AnimauxLe Valais prépare le retour des cours obligatoires pour les propriétaires de chienLe Valais prépare le retour des cours obligatoires pour les propriétaires de chien

Top