Valais: le label Fiesta fait peau neuve

chargement

Prévention Dix-sept ans après sa création, le label Fiesta adapte sa communication et ses conditions de labellisation. Le concept sera désormais adaptable aux spécificités de chaque manifestation.

 03.09.2021, 19:00
A Veyras, le Tohu Bohu est labellisé Fiesta depuis 2009.

La pandémie aura poussé bon nombre d’acteurs du secteur de l’événementiel à revoir leur manière de fonctionner. C’est notamment le cas du label Fiesta, qui fête ses dix-sept ans d’existence cette année. Vendredi, dans le cadre du Tohu Bohu de Veyras, le partenaire prévention du milieu festif valaisan a levé le voile sur les nouveautés apportées à son programme. 

«En plus d’avoir remodelé notre logo et notre site internet, nous avons souhaité adapter nos conditions de labellisation aux spécificités de chaque manifestation festive du canton», annonce Sébastien Blanchard, responsable Fiesta au sein de Promotion santé Valais. Il s’explique: «Jusqu’à présent, notre label était le même pour toutes les fêtes. Désormais, les organisateurs pourront en choisir un sur mesure.»

A lire aussi: Gérer sa consommation d’alcool grâce aux nouvelles technologies

Six modules facultatifs

Concrètement, une manifestation obtiendra ce label si elle respecte les conditions prévues au niveau de la structure de son organigramme – celui-ci doit comporter un membre responsable de Fiesta –, de la sécurité, de la prévention des abus d’alcool et du tabagisme, grâce au coaching du labellisateur de sa commune. 

En plus de ces thématiques obligatoires, elle aura la possibilité de choisir encore un soutien à travers six autres modules facultatifs: rentrée à domicile, premiers secours, stupéfiants, son et laser, environnement et santé sexuelle. 

La labellisation restera gratuite

«Chaque module ajouté apporte des avantages à l’organisateur de la manifestation. Cela peut par exemple passer par la mise à disposition de boules Quies, ou par des offres spéciales pour les partenaires de la fête», précise Sébastien Blanchard. 

A lire aussi: Sécurité routière: le label Fiesta sonne le glas des campagnes moralisatrices

Pour redéfinir son programme, l’équipe de Fiesta a sondé les organisateurs de manifestations ainsi que les labellisateurs communaux. «Le coaching en amont d’une fête, le matériel de prévention ou encore la gratuité de notre concept ont compté parmi les éléments que les manifestations souhaitaient maintenir», ajoute Sébastien Blanchard. 

Une crédibilité vis-à-vis des autorités

A Veyras, le Tohu Bohu est labellisé Fiesta depuis 2009. Son directeur Lionel Martin relève l’avantage, amené par le concept, de pouvoir s’appuyer sur des directives claires à l’attention des membres du staff et du public. Notamment en termes de prévention de l’alcool ou de la drogue. «Le label apporte également une certaine crédibilité vis-à-vis des autorités communales. En l’obtenant, nous pouvons attester que tout est mis en œuvre pour préserver la sécurité des festivaliers.»  


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FestivalLe Tohu Bohu, 16e édition, ramène le sens de la fête à VeyrasLe Tohu Bohu, 16e édition, ramène le sens de la fête à Veyras

FestivalLe Tohu Bohu de Veyras dévoile sa 16e éditionLe Tohu Bohu de Veyras dévoile sa 16e édition

Grand ConseilLe Valais refuse d’interdire la vente d’alcool à l’emporter après 21 heuresLe Valais refuse d’interdire la vente d’alcool à l’emporter après 21 heures

santéLes jeunes exposés à des stimuli pro-alcool toutes les cinq minutesLes jeunes exposés à des stimuli pro-alcool toutes les cinq minutes

RechercheMartigny: une app permet de mieux comprendre la consommation d’alcool des jeunesMartigny: une app permet de mieux comprendre la consommation d’alcool des jeunes

Top