18.01.2020, 12:00

Valais: le 13e salon Agrovina sera plus court, plus vert et plus fun

chargement
Agrovina se prépare à vivre une treizième édition riche en nouveautés.

Agrovina La semaine prochaine, le salon international Agrovina vivra une treizième édition concentrée sur trois jours au lieu de quatre. Deux cents exposants vont rallier le CERM pour présenter les avancées techniques en arboriculture, viticulture et œnologie.

A l’affiche la semaine prochaine (du 21 au 23 janvier), Agrovina se présente toujours comme le salon de référence pour la viticulture, l’arboriculture et l’œnologie avec la présence de 200 exposants spécialisés venus de Suisse, de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Autriche, d’Angleterre et même d’Espagne qui occuperont quelques 20 000 m² d’exposition.

Et pourtant, mardi prochain, cette treizième édition entend bien se démarquer de ses devancières. En proposant plusieurs nouveautés.

A lire aussi: Le salon Agrovina a accueilli 17 000 visiteurs

Plus concentré

Premier changement significatif: la durée de l’exposition. Jusqu’ici organisé sur quatre jours, ce salon bisannuel vivra cette treizième édition sur trois jours seulement. «Nous avons réduit la durée en réponse à la demande d’une majorité d’exposants», explique le directeur événementiel Nicolas Crettenand.

Plus court, Agrovina n’a pourtant pas revu ses tarifs à la baisse. «Parce que cette concentration ne change rien aux frais d’organisation, location des halles, travail administratif ou encore communication.» Nicolas Crettenand rappelle d’ailleurs que les tarifs d’Agrovina n’ont pas été adaptés depuis 2010 et sont identiques voire inférieurs à ceux appliqués dans les autres salons professionnels.

Toujours plus vert

«Les défis dans un monde en mutation accélérée!» C’est le leitmotiv des trois journées de conférences proposées par Agrovina en collaboration avec les deux instituts de recherche Agroscope et Changins.

Cette édition entend coller au plus près aux préoccupations des consommateurs et mettre l’accent sur une gestion plus respectueuse de la nature, via les avancées techniques en arboriculture, viticulture et œnologie.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le prix de l’Innovation 2020 a été décerné à un nouveau système d’autonettoyage des cuves qui permet d’économiser ente 20 et 30% d’eau et de produits polluants.

Place à un secteur microbrasseries

Salon référence pour les professionnels de la terre, Agrovina entend aussi  s’ouvrir à un public toujours plus large en surfant sur des produits très tendance. Grande nouveauté cette année, le salon de Martigny va ainsi développer un secteur dévolu aux microbrasseries. «Plus de trente exposants fournisseurs en matériel brassicole seront ainsi présents dans les travées du CERM», annonce le directeur de FVS Group, David Genolet. Des tables rondes et un espace bar et dégustation de bières artisanales suisses compléteront cette entrée remarquée de la bière à Agrovina.

En savoir plus: Agrovina 2020, ce sera...


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Si on sortaitLes bons plans de la rédaction culturelle du "Nouvelliste"Les bons plans de la rédaction culturelle du "Nouvelliste"

Chronique santéQu’est-ce que le dossier électronique du patient (DEP)?Qu’est-ce que le dossier électronique du patient (DEP)?

Allô patron, bobo!Le stress chronique aurait un impact sur la santé de votre cerveauLe stress chronique aurait un impact sur la santé de votre cerveau

Bilan hebdoCoronavirus: baisse du taux de positivité en ValaisCoronavirus: baisse du taux de positivité en Valais

LA CHRONIQUE POLITIQUEDes élections communales aux grands prédateurs. La chronique politique de Vincent FragnièreDes élections communales aux grands prédateurs. La chronique politique de Vincent Fragnière

Top