30.03.2018, 05:30

«La dépendance du Valais à la péréquation fédérale doit être fortement relativisée»

Premium
chargement
Le grand argentier valaisan Roberto Schmidt se veut optimiste sur l’évolution des finances cantonales.

Comptes 2017 Le Valais dépend toujours plus de Berne pour boucler l’année sur des finances saines. Le grand argentier Roberto Schmidt relativise et veut une meilleure autonomie du ménage cantonal. Interview.

Confiant, le grand argentier valaisan. Lors de la présentation des comptes 2017 jeudi, les premiers depuis son accession au Département des finances, Roberto Schmidt a dit tout le bien qu’il pensait de ces chiffres concoctés par son prédécesseur Maurice Tornay

Pourtant le canton n’aura jamais été aussi tributaire de la manne fédérale. L’an dernier, les recettes provenant...

À lire aussi...

MétiersChampionnat de gestionnaire en intendance: le premier podium valaisanChampionnat de gestionnaire en intendance: le premier podium valaisan

MusiquePlaylists du «Nouvelliste»: les sons pour mettre le feu à votre carnaval 2020Playlists du «Nouvelliste»: les sons pour mettre le feu à votre carnaval 2020

PolitiqueUne équipe de jeunes lance un parti indépendant à ChamosonUne équipe de jeunes lance un parti indépendant à Chamoson

C'est la fête!Gérer sa consommation d’alcool grâce aux nouvelles technologiesGérer sa consommation d’alcool grâce aux nouvelles technologies

FiscalitéSavez-vous où passent vos impôts en Valais?Savez-vous où passent vos impôts en Valais?

Top