30.03.2018, 05:30
Lecture: 8min

«La dépendance du Valais à la péréquation fédérale doit être fortement relativisée»

Premium
chargement
Le grand argentier valaisan Roberto Schmidt se veut optimiste sur l’évolution des finances cantonales.

Comptes 2017 Le Valais dépend toujours plus de Berne pour boucler l’année sur des finances saines. Le grand argentier Roberto Schmidt relativise et veut une meilleure autonomie du ménage cantonal. Interview.

Confiant, le grand argentier valaisan. Lors de la présentation des comptes 2017 jeudi, les premiers depuis son accession au Département des finances, Roberto Schmidt a dit tout le bien qu’il pensait de ces chiffres concoctés par son prédécesseur Maurice Tornay

Pourtant le canton n’aura jamais été aussi tributaire de la manne fédérale. L’an dernier, les recettes provenant...

À lire aussi...

PolitiqueTrois semaines de session bernoise vues par les parlementaires valaisansTrois semaines de session bernoise vues par les parlementaires valaisans

PolitiqueQue pensent les parlementaires valaisans de la loi Covid?Que pensent les parlementaires valaisans de la loi Covid?

PandémieCoronavirus: un nombre de contaminations plus vu depuis avril en ValaisCoronavirus: un nombre de contaminations plus vu depuis avril en Valais

SolidaritéValais: les samaritains ont besoin d’un soutienValais: les samaritains ont besoin d’un soutien

Tribunal fédéralJuge Donzallaz: des parlementaires valaisans commentent sa réélectionJuge Donzallaz: des parlementaires valaisans commentent sa réélection

Top