Valais: des renforts sur l'alpe pour aider les éleveurs à préserver leur bétail des attaques du loup

chargement

Grand prédateur Cet été, les éleveurs d’Entremont et leurs chiens ne seront pas seuls à pouvoir prévenir des attaques de loups. Grâce à l’opération Oppal, des bénévoles vont être engagés sur l’alpe pour des missions de surveillance nocturne.

 13.04.2021, 18:00
Lecture: 6min
Premium
L'éleveur de Liddes Samuel Pierroz et sa compagne Sarah Musy intègrent le plan de surveillance anti-loup Oppal - Organisation Pour la Protection des Alpages Suisses - qui veut mettre à disposition des bénévoles et donc des yeux en plus sur les estives afin d'empêcher les attaques des loups.

«J’ai été à deux doigts de tout envoyer balader». Après avoir repris les rênes de la Ferme des Planches en 2017, Samuel Pierroz a bien cru devoir renoncer à une tradition pastorale pourtant bien ancrée dans sa famille, depuis trois générations au moins. La faute à quatre attaques de loup qui ont décimé son troupeau riche à l’époque de...

À lire aussi...

Grands prédateursAttaques de loups: «Nous voulons soutenir au maximum les éleveurs de moutons»Attaques de loups: «Nous voulons soutenir au maximum les éleveurs de moutons»

Grands prédateursLe Valais compte 22 loups sur son territoireLe Valais compte 22 loups sur son territoire

LoupBourg-Saint-Pierre: le loup croqueur de moutons ne sera pas tiréBourg-Saint-Pierre: le loup croqueur de moutons ne sera pas tiré

Top