13.01.2020, 11:00

Valais: avec 45,8 millions de kilos de raisin encavés, la vendange 2019 est inférieure à la moyenne décennale

chargement
Inférieure à la moyenne décennale, la vendange 2019 a le mérite d'avoir offert à notre canton un millésime de qualité avec notamment des vins blancs présentant un bouquet exubérant de fruits frais et des typicités marquées.

Viticulture Inférieure de 12,7% à la récolte 2018 et de 2,8% par rapport à la moyenne des dix dernières années, la vendange 2019 a le mérite d’avoir généré en Valais un millésime de qualité.

Les vendanges 2019 ont été plutôt modestes dans notre canton. Le rapport officiel rendu public ce lundi par le Service de la viticulture vient en effet confirmer les tendances révélées au sortir des caves l’automne dernier. «Avec 45,8 millions de kilos, les quantités encavées sont en baisse de 12,7% par rapport à 2018», révèle le chef de l’office Pierre-André Roduit.

A lire aussi: Valais: les vendanges 2019 moins abondantes que prévu

Dans le détail, notre canton a produit 25,5 millions de kilos de raisins rouges et 20,3 millions de kilos de raisins blancs. «La récolte est inférieure de 2,8% à la moyenne décennale». Une baisse qui peut s’expliquer en partie par la décision de l’Interprofession de la vigne et du vin d’abaisser les quotas de production.

Des conditions exigeantes

Mais ce millésime 2019 – qui avait pourtant bénéficié d’un démarrage précoce avec des conditions clémentes en février et mars – a aussi été particulièrement exigeant pour les vignerons. Ralentie ensuite par la fraîcheur inhabituelle enregistrée en mai, la floraison a ainsi débuté avec une semaine de retard sur la moyenne décennale.

Le Valais a encore essuyé trois épisodes de grêle qui ont provoqué localement des dégâts légers à moyens tout en devant faire face au développement des maladies cryptogamiques causées par de forts orages estivaux. «Les conditions climatiques particulières de l’été ont ainsi nécessité un tri de la vendange à la parcelle.»

 

 

La qualité au rendez-vous

Au final, la qualité est tout de même au rendez-vous pour ce millésime 2019. L’alternance de journées chaudes et de nuits fraîches en septembre a en effet permis de préserver le potentiel aromatique des raisins.

Au palais, les vins blancs sont croquants, pleins de vivacité, avec un fruité éclatant, dynamique et aromatique.
Corinne Clavien, œnologue cantonale

Les premières dégustations ont ainsi révélé des vins sur le fruit avec de la fraîcheur et de la structure. «Une fraîcheur bienvenue et une acidité soutenue et préservée confèrent de l’énergie et du dynamisme à des vins qui se révèlent puissants et charnus», salue l’œnologue cantonale Corinne Clavien. Qui relève que les vins blancs présentent un bouquet exubérant de fruits frais, avec des typicités marquées. «Au palais, ils sont croquants, pleins de vivacité, avec un fruité éclatant, dynamique et aromatique.»

Les vins rouges, quant à eux, dévoilent une riche palette de couleurs, allant du rouge rubis au rouge pourpre aux reflets violacés. «Ils offrent une corbeille de fruits noirs et d’épices, des tanins bien présents, avec une jolie structure fraîche et fruitée.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Bien-êtreDes étudiantes valaisannes créent un espace sensoriel pour les enfants handicapésDes étudiantes valaisannes créent un espace sensoriel pour les enfants handicapés

Dans le rétroHistoires de révolution. Le débriefing de Vincent FragnièreHistoires de révolution. Le débriefing de Vincent Fragnière

ChroniqueUnir le Haut et le Bas, possible? La Drôle de semaine de Christine SaviozUnir le Haut et le Bas, possible? La Drôle de semaine de Christine Savioz

ViticultureValais: nos professionnels oseront-ils le rosé pour assainir le marché?Valais: nos professionnels oseront-ils le rosé pour assainir le marché?

Accident mortelUn skieur perd la vie sur une piste valaisanneUn skieur perd la vie sur une piste valaisanne

Top