29.05.2020, 10:00

Valais: appel à la prudence sur les plans d’eau

chargement
La police cantonale valaisanne veille au grain, également sur l’eau.

Navigation La police cantonale valaisanne invite les plaisanciers à marier plaisir et prudence lorsqu’ils naviguent

Notre canton est aussi pays de navigateurs. La police cantonale rappelle que le Valais immatricule 1238 embarcations en sus de nombreux canoës, stand-up paddles, avirons et autres engins flottants. Et que ces usagers sont tenus de respecter certaines règles pour que les excursions en eau claire ne virent pas au drame.

Equipement

Chaque personne à bord d’un bateau doit disposer d’un moyen de sauvetage individuel. «Les engins de sport nautique, comme les kitesurfs, les planches à voile ou les planches destinées au stand-up paddle, peuvent être munis d’aides à la flottaison au lieu d’engins de sauvetage à la taille de la personne à qui elles sont destinées.»

Dangers mécaniques

Afin d’éviter les risques d’explosion, il convient d’aérer le compartiment moteur, soit avant la mise en marche du bateau, soit après s’être arrêté.

L’hélice représente aussi un danger. Il faut s’assurer qu’il n’y a personne autour ni sous l’embarcation avant de manœuvrer. En présence d’un nageur ou en hissant quelqu’un à bord, il y a lieu d’éteindre le moteur.

Vitesse et distances à respecter

Il est interdit de naviguer à plus de 10 km/h à moins de 300 mètres des rives. Cette obligation revêt une importance capitale au vu de la multiplicité des genres d’embarcations et parfois de la présence de nageurs dans ce secteur bordant les rives. En matière de priorité, il faut s’écarter et laisser l’espace nécessaire aux embarcations les moins manœuvrables, ainsi qu’aux bateaux prioritaires de la CGN. En matière de distance, respecter au moins 50 mètres par rapport aux convois remorqués et bateaux de pêcheurs professionnels et à la traîne. Croiser à au moins 200 mètres l’arrière des bateaux des pêcheurs professionnels et à la traîne.

Gare aux excès d’alcool

Quiconque conduit, participe ou exerce une activité nautique doit se montrer prudent face à la consommation d’alcool et ne doit pas dépasser les valeurs maximales de 0,25 mg/l pour la navigation non professionnelle, de 0,5 mg/l pour les professionnels (état d’ébriété non qualifié) et de 0,4 mg/l pour la navigation professionnelle ou non pour un état d’ébriété qualifié. Qu’on se le dise, car la police cantonale affirme assurer une présence «régulière» sur le lac afin de contrôler le respect des dispositions légales.

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SextorsionAppel à la prudence: recrudescence de tentatives d’extorsion sur internetAppel à la prudence: recrudescence de tentatives d’extorsion sur internet

Top