24.01.2020, 20:00

Unir le Haut et le Bas, possible? La Drôle de semaine de Christine Savioz

chargement
Christine Savioz
Chronique

Un Valaisan à la télé, et c’est le carton assuré. Le Nendard qui a chanté à «The Voice» et les exploitants de la maison d’hôte de Savièse qui ont brillé à «Bienvenue chez nous» ont enflammé les réseaux sociaux des Valaisans. «Y en a point comme nous», pouvait-on lire clairement entre les lignes. Même les Evolénards, Martignerains et autres Champérolains se sont montrés fiers de l’artiste de Nendaz. Les Anniviards et Montheysans ont félicité les propriétaires de la maison saviésanne. L’esprit de clocher semblait s’être envolé en un coup de vent de TF1.

Ainsi, il suffit d’une émission sur une chaîne française pour que toute rivalité villageoise s’évanouisse. Et que le miracle des trois mousquetaires apparaisse. «Un pour tous, tous pour un.» Soudain, le canton ne faisait plus qu’un. Une fois hors des frontières cantonales, le Valaisan, d’où qu’il vienne, est d’abord et avant tout un Valaisan. Il est des nôtres, quoi.

Il ne reste plus qu’à créer, sur TF1, un «Loft Story» avec des candidats du Haut et du Bas du canton en compétition avec des Français. Unité cantonale garantie dès le premier épisode.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ChroniqueAu secours des proches aidants. La Drôle de semaine de Christine SaviozAu secours des proches aidants. La Drôle de semaine de Christine Savioz

Top