03.03.2019, 19:00
Lecture: 7min

Une Valaisanne raconte l'enfer de la violence domestique

Premium
chargement
Pour s’en sortir, Yana Valença a éprouvé le besoin d’écrire son vécu. Elle a déjà publié une autobiographie et deux livres de poèmes.

Témoignage Yana Valença a réussi à sortir de la violence conjugale dont elle a été victime. Ce sujet de société sera aussi au cœur de la «Semaine de la femme» que l'association de Yana Valença organise à la Vidondée à Riddes dès le 5 mars.

En alerte en permanence. «C’est comme si j’étais à la guerre. Je ne savais jamais ce qui allait me tomber dessus.» Yana Valença (50 ans) utilise des images fortes pour raconter l’enfer qu’elle a vécu dans son enfance – «Ma mère m’a torturée depuis toujours. Elle me ruait de coups, me lacérait la peau avec un rasoir. En fait,...

À lire aussi...

EconomieLa crise du Covid coûtera 390 millions à l’Etat du ValaisLa crise du Covid coûtera 390 millions à l’Etat du Valais

PandémieUne nouvelle vague de manifestations annulées en ValaisUne nouvelle vague de manifestations annulées en Valais

SoinsCoronavirus et hôpitaux valaisans: le risque de saturation existe, les solutions aussiCoronavirus et hôpitaux valaisans: le risque de saturation existe, les solutions aussi

AnalyseCoups de crayon, prime aux sortants et représentativité: les chiffres étonnants des élections communalesCoups de crayon, prime aux sortants et représentativité: les chiffres étonnants des élections communales

Foyers d’infectionPeu d’explications sur les raisons de l’explosion de cas de Covid en ValaisPeu d’explications sur les raisons de l’explosion de cas de Covid en Valais

Top