06.12.2019, 15:00

Une plateforme pour plonger dans le Rhône

chargement
La construction du barrage à La Souste vers 1915. Une des nombreuses photos que le public peut découvrir sur la Plateforme Rhône.

A portée de clic Le canton met en ligne la Plateforme du Rhône, qui fournit une foule d’informations sur la thématique du fleuve. Un outil bilingue destiné tant aux spécialistes qu’au grand public.

Bonne nouvelle pour toutes les personnes intéressées par le Rhône. Une plateforme en ligne lui est consacrée, accessible à tout le monde, en français et en allemand.

«Le but de cette plateforme est de permettre, non seulement aux chercheurs et aux professionnels, mais surtout au grand public, d’accéder à l’ensemble des connaissances sur le Rhône alpin en amont du lac Léman», a expliqué l’archiviste cantonal, Alain Dubois, lors de la présentation publique du concept, vendredi aux Arsenaux de Sion, dans le cadre du 13e colloque Mémoires du Rhône.

 

Un des documents que l’on peut trouver sur la Plateforme Rhône: transport de pierres lors des travaux de la deuxième correction du Rhône dans la région de Granges en 1946. © Max Kettel, Médiathèque Valais-Martigny.

 

La Plateforme Rhône se décline avec une colonne vertébrale de neuf thématiques, que l’utilisateur trouvera sur la page d’accueil. De l’hydroélectricité à l’histoire du fleuve, d’une bibliographie très complète à un retour sur les précédents colloques dédiés au Rhône et à une exposition virtuelle, l’utilisateur aura le choix pour effectuer ses recherches.

«Nous proposons aussi une carte interactive qui regroupe des anciens plans de l’Etat du Valais, avec les explications qui s’y rapportent», relève Muriel Borgeat, coordinatrice de la plateforme. «Et les gens peuvent aussi proposer leurs propres documents, comme des textes ou des photos, anciens ou actuels, ou des cartes postales», précise la référente du site. «La plateforme va évoluer et être complétée au fil du temps», confirme Alain Dubois.

Un espace virtuel et physique

La Plateforme Rhône ne se décline pas que sur le web: un espace physique accueillera les visiteurs au deuxième étage des Arsenaux, avec une bibliothèque sur le sujet.

 

Une demande de subvention du gouvernement genevois à la Confédération, afin d’aider les Valaisans à la suite d’inondations en 1860. ©
AEV-SAW, DI 23. 3.2- 40.1.

 

Cet outil est né deux ans après la création de la Plateforme Emigration Valais et il est une fois de plus issu d’une collaboration entre les trois institutions culturelles du canton réunies dans les Vallesiana: Archives de l’Etat du Valais (dont les plus anciens documents relatifs au Rhône datent de la fin du XIIIe siècle), Musées cantonaux et Médiathèque. Des institutions qui ont collaboré avec l’association Mémoires du Rhône, l’Office cantonal de la construction du Rhône (OCCR3), la Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM) et l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne.

A lire aussi: Inauguration d’une nouvelle plateforme sur l’émigration valaisanne

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top