07.03.2018, 19:21

Une dameuse blesse un campeur: "c'est du jamais vu à Verbier"

chargement
L'accident s'est produit après minuit dans la nuit de samedi à dimanche, aux Attelas.

 07.03.2018, 19:21 Une dameuse blesse un campeur: "c'est du jamais vu à Verbier"

accident Un campeur a été blessé par une dameuse sur le domaine de Verbier, dans la nuit de samedi à dimanche. Blessé à la jambe, son pronostic vital n'est pas engagé. L'incident revêt un caractère extraordinaire.

«Cet incident, c’est du jamais vu sur notre domaine.» Les mots prononcés par Laurent Vaucher, CEO de Téléverbier, font écho à l’épisode pour le moins insolite survenu dans la nuit de samedi à dimanche, dans le secteur des Attelas. 

«J’ai cru à une blague»

Sur le coup des 00h35, un homme qui avait planté sa tente aux abords d’une piste de ski a été blessé par le passage d’une dameuse. Agé de 38 ans, le campeur domicilié dans le canton de Vaud avait choisi de passer la nuit en altitude, après une randonnée à peau de phoque. «J’ai d’abord cru à une blague, lâche Laurent Vaucher. Il me semble que si l’on veut camper en montagne, on le fait dans une forêt ou dans un igloo, mais pas sur une piste de ski.» 

L’étonnement est d’autant plus fort que c’est sur un emplacement expressément dédié aux manœuvres des dameuses qu’est survenu l’incident. Selon le porte-parole de la police cantonale, Stève Léger, le chauffeur de la machine n’avait aucune chance d’éviter la tente. «Elle était en fait située sur un replat au sommet d’un talus. La configuration des lieux et l’inclinaison de la dameuse à cet endroit masquaient toute visibilité. L’employé n’a remarqué la tente qu’après être passé dessus.» Héliporté à l’hôpital de Sion après que le dameur lui ait prodigué les premiers soins, le campeur n’a souffert que de blessures à la jambe droite. Son pronostic vital n’a pas été engagé. 

Des règles strictes à fixer

Si l’issue de l’histoire semble relever du miracle, Laurent Vaucher en profite pour évoquer quelques règles élémentaires de prudence. «Des panneaux d’informations sont installés au bas des pistes. Il faut savoir que la nuit, les randonneurs qui montent ou redescendent peuvent à tout moment croiser la route d’un câble de dameuse. Nos chauffeurs ont suffisamment de soucis avec cela, alors si on y ajoute encore des campeurs… Cela devient rocambolesque.» 

Et le CEO de Téléverbier de rappeler que ce genre d’accident doit donner lieu à une réflexion plus globale quant à la problématique des randonneurs nocturnes. «Nous ne pouvons pas tout interdire, mais il va bien falloir légiférer et fixer des règles plus strictes. Cela évitera bien des drames à l’avenir.»

Une enquête a été ouverte par le Ministère public. Elle devrait permettre d'en savoir plus sur les circonstances et les suites de cet incident.
 

Rappel des consignes de sécurité

 

  • Montées et descentes se font aux risques et périls des randonneurs, qui en assument l’entière responsabilité.
  • Ne jamais emprunter de pistes fermées. Respecter les indications sur place, notamment en ce qui concerne les itinéraires.
  • Prudence maximale lorsque les pistes sont préparées. Pour des raisons de sécurité, les pistes de skisont fermées lors de l’utilisation de treuils.
  • Etre attentif aux dangers, faire particulièrement attention aux avalanches. S’abstenir d’emprunter des domaines skiables où des déclenchements artificiels d’avalanches sont à prévoir.

Source: Commission suisse pour la prévention des accidents sur les descentes pour sports de neige


Top