25.06.2020, 14:58

Une ambulance nuit et jour pour Verbier et son district

chargement
La mise en service d’une nouvelle ambulance nécessite un certain volume d’activité, au minimum une intervention par jour en moyenne, respectivement une intervention par nuit.

Urgences Le Conseil d’Etat a décidé l’exploitation 24 heures sur 24 de l’ambulance de l’Entremont ainsi que la mise en service d’une nouvelle ambulance le jour pour la zone Loèche - Rarogne Ouest - Lötschental.

Verbier et le district d'Entremont pourront compter sur une ambulance 24 heures sur 24, en principe dès la fin 2020 . De quoi réduire le temps de réponse actuellement trop long, a indiqué jeudi l'Etat du Valais.

Pour l'heure, la station valaisanne et sa région disposent d'une ambulance 12 heures sur 24. Durant la nuit, le véhicule part de Martigny et le délai moyen de réponse est alors de 26 minutes, excédant la norme de 20 minutes définie par l'Interassociation du sauvetage (IAS).

Le Conseil d'Etat a donc décidé d'assurer dans la région une exploitation nocturne également. Il a aussi décidé de mettre en service une nouvelle ambulance dans la zone de Loèche - Rarogne Ouest - Lötschental où, là aussi, le délai de réponse est trop long.

Le volume d'interventions compte

D'autres régions enregistrent des délais de réponse élevés, mais le volume d'interventions n'y est toutefois pas suffisant pour installer un service ambulancier. Tel est le cas dans le val d'Anniviers ou le val d'Hérens, a précisé à Keystone-ATS Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture.

«La mise en service d'une nouvelle ambulance nécessite au minimum une intervention par jour en moyenne, respectivement une intervention par nuit», détaille le canton dans un communiqué. «En dessous de ce seuil, le financement n'est pas assuré et la qualité ne peut pas être garantie, les actes ambulanciers n'étant pas pratiqués suffisamment régulièrement».

Dans ces régions, d'autres moyens sont mobilisés dans l'attente ou à la place de l'ambulance: des médecins du Service mobile d'urgence de proximité (SMUP), le réseau de secouristes bénévoles Public Responders ou un hélicoptère.

A lire aussi: Entremont et Gampel: des super sauveteurs plutôt qu’une ambulance de nuit

Dans la planification cantonale

En 2015, au vu des statistiques d'interventions, le district d'Entremont a gagné sa place dans la planification cantonale des ambulances pour des interventions d'urgence, avec à la clé une ambulance de jour. Mais des négociations plus longues que prévu entre le canton et l'Hôpital du Valais ont retardé l'entrée en fonction du véhicule.

Dans l'intervalle, une solution provisoire a été mise en place pour assurer un service ambulancier en Entremont, avec un tournus entre les différentes compagnies d'ambulances. Le dispositif a pris fin en décembre 2016 avec la nouvelle ambulance à demeure opérationnelle 12 heures sur 24.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CouacCoronavirus: un bug informatique provoque l’envoi de faux résultats négatifs en ValaisCoronavirus: un bug informatique provoque l’envoi de faux résultats négatifs en Valais

PandémieCoronavirus: le Valais atteint un record d'hospitalisationsCoronavirus: le Valais atteint un record d'hospitalisations

PandémieCoronavirus: l’Hôpital du Valais et les EMS en situation d’urgenceCoronavirus: l’Hôpital du Valais et les EMS en situation d’urgence

Courrier suspect: un étage du Palais du Gouvernement valaisan évacué à SionCourrier suspect: un étage du Palais du Gouvernement valaisan évacué à Sion

Valais: le personnel soignant réclame une prime coronavirusValais: le personnel soignant réclame une prime coronavirus

Top