07.07.2019, 12:00

Un Valaisan transforme le cep de vigne en bijou de luxe, une première

chargement
Grégoire Maret a passé une centaine d’heures pour transformer le cep, matériau compliqué à manipuler, en bijou luxueux.

Création Le bijoutier de Ravoire Grégoire Maret se lance dans la création de pièces de haute joaillerie en cep de vigne densifié. Des réalisations qui seraient uniques au monde.

«Un bijou en cep de vigne AOP de Plan-Cerisier: plus authentique, tu meurs! On part sur un truc de fou avec ça.» Il a le mot franc. Les filtres? Pas tant pour lui. Grégoire Maret, enfant des terres fulliéraines devenu bijoutier de luxe, marque un but, ce samedi matin. Le Valaisan vient d’achever la création d’un pendentif précieux, façonné à partir d’un bloc de cep de vigne. Et il serait, ni plus ni moins, le premier au monde à faire entrer ce matériau dans l’univers de la haute joaillerie.

Un chemin pas simple

L’histoire de cette expérience unique commence il y a plus d’un an. Grégoire Maret vient alors de signer pour une exposition de bijoux à Plan-Cerisier – qui a été vernie ce samedi 6 juillet – et réfléchit au thème, à savoir le hameau martignerain, ses vignes et son aussi minuscule que charmant Mazot-Musée. Lui vient alors l’idée un peu folle de transformer le cep en luxe.

«Vous auriez dû me voir au début, avec mes morceaux de bois, j’étais perdu», confie le Valaisan. Le chemin n’a pas été de tout repos. Parce que la méthode de création n’avait jamais été établie. Et parce qu’un cep de vigne, c’est bien plus complexe que ça en a l’air. Le bois doit d’abord être densifié. Il est mis sous vide, chauffé à la vapeur et pressé plusieurs fois. Un procédé mené avec soin par le menuisier Mathieu Rouiller. Puis, la manipulation par le bijoutier peut débuter. «Je pensais que scier le matériau allait être plutôt simple. Mais il réserve beaucoup de surprises, soit des fractures, des vides, des fêlures. Parfois, il se casse.»
 

«La valeur de ce bijou est réellement inestimable, puisqu’il n’existait pas avant.»
Grégoire Maret, bijoutier et joaillier


Un objet unique

Une centaine d’heures de minutie et de patience auront été nécessaires à Grégoire Maret pour achever son rêve. Un pendentif où le cep embrasse un diamant et une torsade de trois fils d’or. La finesse y rencontre le bohème, la brillance y marie la nature. Et les racines du pays. A quel prix? «Sa valeur est littéralement inestimable, puisqu’un tel bijou n’a jamais été fait. Mais comptez plusieurs milliers de francs», informe le Valaisan.
 



Bois de cep de vigne, diamant et fils d’or forment cet objet qui mêle les racines valaisannes à la brillance. Sacha Bittel


Ce n’est pas la première fois que Grégoire Maret baptise un nouveau matériau dans la haute joaillerie. En 2018, le bijoutier a fait sensation au GemGenève, salon des pierres précieuses, en y dévoilant un pendentif qui arborait une calcite cobaltifère rose, minerai rare issu des anciennes mines de charbon valaisannes. Un vrai coup de «boost» après une pause obligée de cinq ans, à la suite de la disparition de ses pièces dans le cambriolage du château de Réchy. Depuis l’an dernier, il développe aussi sa nouvelle société et marque, Pierre d’Alexis.

Faire sensation

Aujourd’hui papa d’une création unique, Grégoire Maret compte bien l’utiliser comme carte de visite. «Je vais bientôt avoir terminé trois bijoux en cep. Ensuite, il s’agira d’améliorer encore le processus de fabrication, de créer sur commande et pourquoi pas, un jour, passer à une phase industrielle.» Dans un sourire, il annonce: «J’ai fait cela pour le challenge. Mais le but, c’est de faire le buzz!» La spontanéité, toujours.
 

L’exposition

Pour ses 25 ans d’atelier, Grégoire Maret expose en ce moment au Mazot-Musée de Plan-Cerisier (Martigny-Croix). Ses créations côtoient celles du bijoutier Vincent Marolf, du souffleur de verre Christophe Huguenin et les illustrations de son fils Mathias. Toutes tournent autour du thème du mazot, des vignes et de la mise en valeur d’un passé vernaculaire. L’exposition sera en place jusqu’au 31 août, date de la fête annuelle du hameau de Plan-Cerisier. Le Mazot-Musée est ouvert tous les samedis entre 17 h 00 et 19 h 00.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top