14.12.2017, 16:59

Un seul juriste de plus pour la justice valaisanne

chargement
Les tribunaux valaisans, ici le palais de justice sédunois, n'ont obtenu qu'un quart des juristes espérés.

   SACHA BITTEL

GRAND CONSEIL VALAISAN Le budget 2018 de l'Etat du Valais prévoit l'octroi d'un poste de juriste supplémentaire pour les tribunaux valaisans, qui en demandaient quatre.

Si tout le monde s’accorde à dire que la justice valaisanne connaît un manque de personnel, le nombre de juristes supplémentaires fait débat.

Dans un souci d’égalité de traitement, cette semaine devant le Parlement valaisan, le Département de la sécurité n’est entré en matière que sur l’octroi d’une unité juriste supplémentaire pour le budget de l’an prochain, alors que les tribunaux en demandaient quatre, ainsi d’un poste administratif. 

«Le solde de dossiers non bouclés augmente d’année en année», note la présidente de la commission de justice (COJU), Madeline Heiniger.

En comparaison intercantonale, le Tribunal cantonal (TC) se trouve dans la moyenne avec un délai moyen de liquidation des dossiers d’un an et demi, le niveau acceptable se situant à un an. Cela ne comprend pas l’instruction des dossiers, qui relève du Ministère public.

Plusieurs députés de la COJU regrettent le manque de motivation et d’explications suffisantes de la demande du TC de se voir octroyer cinq postes supplémentaires. Ils auraient voulu connaître l’impact chiffré de ces engagements sur le raccourcissement des délais ou encore la stratégie du TC pour liquider les stocks, le tout motivé par des chiffres.

Mais le TC dit ne pas pouvoir indiquer un chiffre, la réduction du délai dépendant du nombre de dossiers entrants. 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top