21.01.2020, 10:43

Un départ canon pour les remontées mécaniques valaisannes

chargement
Les Remontées mécaniques du Valais investissent beaucoup, comme ici à Grimentz-Zinal.

Tourisme Les premiers chiffres sont tombés: le début de la saison hivernale est excellent sur les pistes valaisannes, avec un bond de 14,1%.

Les remontées mécaniques valaisannes ont le sourire en ce début d’hiver. Pour la période clé du 21 décembre au 15 janvier, elles ont enregistré 3,1 millions de journées skieurs, soit une augmentation de 14,13% par rapport à l’hiver précédent, indique leur association faîtière dans un communiqué.

L’association a calculé que l’augmentation est même de 35,15% si l’on compare le début de l’hiver actuel avec la moyenne des cinq dernières années, soit la période 2013 à 2018.

Cet excellent départ s’explique par trois facteurs: les chutes de neige précoces de novembre, des conditions météo «exceptionnelles» et un calendrier des vacances optimal.

Selon le président de l’association, Berno Stoffel, la réussite de la suite de la saison dépend avant tout des conditions météo: du soleil durant les week-ends et les vacances, de nouvelles chutes de neige et des températures basses lors des prochaines semaines représenteraient les conditions idéales.

De gros investissements encore nécessaires

Les investissements constituent, aussi, un élément déterminant pour permettre l’accueil d’autant de skieurs sur les pistes du canton.

Avant le début de l’actuelle saison, les remontées mécaniques valaisannes ont investi un total de 110 millions de francs, notamment dans le nouveau télésiège du col du Pouce sur le domaine de Grimentz-Zinal, la nouvelle télécabine de Plan-du-Fou à Nendaz et le nouveau hub de transport relié au domaine skiable de Fiesch.

A lire aussi : Grimentz-Zinal: le nouveau télésiège du Col du Pouce inauguré samedi
La télécabine la plus rapide de Suisse inaugurée en Valais
Nendaz et les 4 Vallées officiellement connectés


Pour les années à venir, un effort particulier devra encore être mis sur l’enneigement mécanique. Aujourd’hui 40% des 2000 kilomètres de pistes que compte le Valais sont déjà enneigés grâce à des canons. «Le défi consiste à augmenter cette proportion et à améliorer l’efficacité des installations d’enneigement», estime l’association. Un défi financièrement important, puisqu’il en coûte un million par kilomètre de piste.

L’enneigement mécanique ne sert pas uniquement à combler le manque de neige, mais permet aussi d’avoir des pistes plus adaptées à une forte fréquentation. Berno Stoffel rappelle ainsi que «les pistes enneigées mécaniquement sont certes plus dures, mais supportent une fréquentation bien plus importante. Elles sont donc qualitativement et économiquement bien meilleures, notamment lorsque le nombre de visiteurs est aussi élevé que lors de la période des Fêtes.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EconomieLes remontées mécaniques valaisannes investissent, mais pas encore assezLes remontées mécaniques valaisannes investissent, mais pas encore assez

SkiGrimentz-Zinal: ça explose, pour votre sécuritéGrimentz-Zinal: ça explose, pour votre sécurité

Grand ConseilValais: 400 millions pour les remontées mécaniquesValais: 400 millions pour les remontées mécaniques

Top