Tweet polémique: Jean-Luc Addor renvoyé en jugement pour discrimination raciale

chargement

justice Jean-Luc Addor est renvoyé en jugement pour discrimination raciale pour son tweet "On en redemande!" publié à la suite de la fusillade à la mosquée de Saint-Gall le 22 août 2014.

  15.07.2016, 09:58
Jean-Luc Addor s'était défendu en assurant que son tweet était "ironique".

Peu après l'annonce de la fusillade perpétrée à la mosquée de Saint-Gall qui avait fait un mort en août 2014, Jean-Luc Addor, vice-président de l'UDC du Valais romand, avait déclenché une polémique sur les réseaux sociaux en publiant sur son compte Twitter "On en redemande!".

Dans la foulée, le conseil central islamique suisse (CCIS) déposait une dénonciation pénale contre le politicien y voyant une incitation à la haine.

Vendredi, le Ministère public valaisan a communiqué le renvoi en jugement de Jean-Luc Addor pour discrimination raciale.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

justiceTweet polémique: Jean-Luc Addor sous le coup d'une dénonciation pénaleTweet polémique: Jean-Luc Addor sous le coup d'une dénonciation pénale

Réseaux sociauxJean-Luc Addor publie un message ambigu suite au meurtre dans une mosquée st-galloiseJean-Luc Addor publie un message ambigu suite au meurtre dans une mosquée st-galloise

Top