07.01.2018, 18:17

Tourisme valaisan: sans la tempête, des records de fréquentation des domaines skiables seraient tombés

Abonnés
chargement
Aux Marécottes, les skieurs ont été très nombreux durant ces fêtes. Seul bémol, la tempête Eleanor qui a touché le domaine durant trois jours.

 07.01.2018, 18:17 Tourisme valaisan: sans la tempête, des records de fréquentation des domaines skiables seraient tombés

Remontées mécaniques Toutes les sociétés de remontées mécaniques valaisannes sont largement satisfaites des fêtes de fin d'année. Et ce malgré la tempête Eleanor.

Le temps maussade et la tempête de la semaine dernière laissaient planer quelques doutes sur la marche des affaires des remontées mécaniques durant les deux semaines de vacances écoulées. Il n’en est rien. «Quand c’était ouvert, c’était super bien avec beaucoup de skieurs», lance le président de TéléMarécottes, Pierre-Angel Piasenta. Le petit domaine a dû fermer trois jours, avec...

Le temps maussade et la tempête de la semaine dernière laissaient planer quelques doutes sur la marche des affaires des remontées mécaniques durant les deux semaines de vacances écoulées. Il n’en est rien. «Quand c’était ouvert, c’était super bien avec beaucoup de skieurs», lance le président de TéléMarécottes, Pierre-Angel Piasenta. Le petit domaine a dû fermer trois jours, avec une perte estimée d’environ 100'000 francs. Le constat est similaire à Saint-Luc/Chandolin. «Après trois périodes de Fêtes très difficiles, on voit que le ski n’est pas mort. Sans ces trois jours, on aurait même atteint des records», souligne le directeur administratif et technique Christian Caloz.

>> A lire aussi: Après trois hivers sans neige, les remontées mécaniques encaissent la tempête

L’effet de la neige, mais pas seulement…

Le froid de novembre et la neige abondante de décembre expliquent, en partie, l’attrait des stations valaisannes. Mais ce n’est pas tout. «Nous n’avons pas encore assez de recul par rapport à l’effet du Magic Pass, mais il y a plus de monde cette année, alors qu’il faisait très beau l’année dernière», relève le directeur de Grimentz-Zinal, Pascal Bourquin, à l’heure d’évoquer l’abonnement commun à 25 stations romandes. A Vercorin, le directeur Frédéric Glassey souligne l’effet de la nouvelle résidence touristique. «Les gens y ont logé pour skier. Nous n’avons pas encore réalisé les comparatifs, mais les résultats sont bons.»

>> A lire aussi: Après quatre hivers critiques et malgré Eleanor, Nax a retrouvé la neige et le sourire

Du côté de Crans-Montana, Philippe Magistretti, président de CMA, articule des chiffres révélateurs de la marche croissante des affaires. «Les journées skiées ont doublé. Nous avons réalisé deux journées avec plus de 14'000 skieurs. La moitié des clients n’a pas le Magic Pass, ce qui est très réjouissant.» Enfin, à Thyon – qui ne fait pas partie des stations impliquées dans le Magic Pass – le sourire est de mise. «Avant la tempête, nous étions à 15% d’augmentation. Ce sera plus proche de 10%. On a beaucoup parlé de ski ces six derniers mois, ce qui est bénéfique pour tout le monde», avance le directeur Eric Crettaz.

Eleanor fait dérailler la Plaine Morte

Les pistes sont dures, mais en bon état malgré la pluie et les vents violents provoqués par la tempête Eleanor. Une tempête qui a fait de grosses frayeurs sur certains domaines. «L’installation de la Plaine Morte a déraillé, il a fallu un hélicoptère pour remonter le câble», explique Philippe Magistretti. A Grimentz-Zinal, la sécurisation des pistes a aussi créé une immense avalanche qui a emporté plusieurs canons. Le calme est désormais revenu et tous ne diraient pas non à un peu de neige avant les vacances de février.

>> A lire aussi: Presque toutes les remontées mécaniques à l'arrêt ce jeudi


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

intempériesMétéo: la tempête Evi balaie la Suisse avec des vents à plus de 130 km/h sur les crêtes, pas de dégâts signalésMétéo: la tempête Evi balaie la Suisse avec des vents à plus de 130 km/h sur les crêtes, pas de dégâts signalés

Top