29.02.2020, 17:00
Lecture: 10min

Sur le départ, le directeur de la fondation valaisanne pour personnes handicapées mentales feuillette l'album souvenir

Premium
chargement
A quelques semaines de son départ en préretraite, Jean-Marc Dupont a accepté de revivre les moments forts de sa carrière à la fondation.

Souvenirs, souvenirs Jean-Marc Dupont quittera la FOVAHM en mai prochain après avoir passé un bail à sa direction. Il nous confie ses moments marquants avec émotion, dont la création du mARTigny Boutique Hotel à Martigny.

Il sait déjà que le moment sera très émouvant. Le compte à rebours a commencé. Jean-Marc Dupont, directeur de la Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales (FOVAHM), quittera ses fonctions dans deux mois. Avec la boule au ventre. «Dire au revoir à tous ces gens que je connais depuis tant d’années va être difficile. Je m’y prépare peu à peu», confie-t-il.

Le bon moment pour la retraite

L’homme qui a travaillé trente...

À lire aussi...

IntégrationCollaboration renforcée entre la Fovahm et les Herbes aromatiques du Grand-Saint-BernardCollaboration renforcée entre la Fovahm et les Herbes aromatiques du Grand-Saint-Bernard

HANDICAPFOVAHM: trente ans de formation pour les jeunes avec un handicap mental (5/5)FOVAHM: trente ans de formation pour les jeunes avec un handicap mental (5/5)

HANDICAPPrès de quarante jeunes de la FOVAHM sont intégrés individuellement dans les entreprises (3/5)Près de quarante jeunes de la FOVAHM sont intégrés individuellement dans les entreprises (3/5)

Top