19.04.2016, 10:57

Sports à risque: la loi fédérale est finalement maintenue grâce aux Valaisans

chargement
Les clients comme les professionnels resteront mieux protégés

Montagne Le Conseil fédéral ne fera finalement pas d'économie sur le dos de guides de montagne et organisateurs d'autres activités à risque. Grâce à la levée de boucliers de la députation valaisanne à Berne, le projet d'abrogation de la loi élaborée après l'accident de canyoning qui avait fait 21 morts en 1999 reste en vigueur. Les guides de montagne sont satisfaits. Pour eux et leurs clients.

"Un nouvelle fois, le Valais a été le moteur du résultat que nous avons aujourd'hui. Nos représentants à Berne se sont battus et la loi sur les activités à risque est maintenue" se réjouit Pierre Mathey, président des guides de montagne suisses. Le Conseil fédéral vient en effet de renoncer à faire des économies (150'000 francs seulement) sur le dos des professionnels de la montagne et renonce à abroger la loi qui protège leurs activités ainsi que celles de leurs clients. 

Formation continue

En vigueur depuis à peine deux ans, cette loi est destinée à réglementer le métier de guide de montagne ainsi que celui des organisateurs d'autres activités à risque. Selon les professionnels, elle a déjà déployé ses effets en améliorant la qualité des prestataires et la sécurité des clients. "Un des grands avantages de cette loi est notamment qu'elle nous contraint à suivre des formations continues ce qui est un énorme plus pour tout le monde", déclare Pierre Mathey.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top