31.01.2020, 12:00

Soins dentaires en Valais: des aides ciblées plutôt qu'une assurance obligatoire

chargement
1/2  

Santé La commission extraparlementaire chargée de plancher sur la politique des soins dentaires en Valais préfère miser sur la prévention et des aides financières ciblées plutôt que sur une assurance obligatoire. La gauche attend la prise de position du Conseil d’Etat avant de retirer ou non son initiative.

Le peuple valaisan sera-t-il appelé à voter sur l’initiative lancée par la gauche «Pour la création d’une assurance dentaire cantonale»? Impossible en l’état de le savoir. «Nous attendons de voir ce que le Conseil d’Etat va faire des conclusions de la commission extraparlementaire ad hoc pour voir si l’on maintient notre requête», déclarent les initiants.

A lire aussi: L’initiative pour une assurance dentaire en Valais a été déposée à la chancellerie

Devant la bonne volonté affichée tant par le gouvernement que le Parlement valaisans sur ce dossier sensible, les initiants ont simplement accepté de suspendre les délais requis pour un vote populaire qui avait été fatal à des initiatives similaires puisque refusées à Genève (55,54% de non) et dans le canton de Vaud (57,57%).

Des doutes sur l’orthodontie

Tout comme le député Christophe Claivaz (PLR) qui avait défendu un postulat réclamant l’accès aux soins dentaires pour tous, Gaël Bourgeois, ancien président du Parti socialiste valaisan et porteur de l’initiative soutenue par 4464 signatures, se dit satisfait du travail de ladite commission et de ses conclusions. A quelques nuances près. «La mise sur pied d’un fonds pour la prise en charge de certains soins semble indispensable. Certains doutes subsistent aussi quant à la baisse des subventionnements pour les soins orthodontiques.»

A lire aussi: Postulats pour des soins dentaires plus accessibles en Valais

La commission présidée par le député Benoît Bender (PDC) propose en effet de renoncer à une assurance dentaire obligatoire jugée trop chère pour mieux cibler et augmenter la participation des pouvoirs publics aux coûts des soins dentaires. «L’incidence financière des mesures proposées se monte à 4,6 millions de francs pour les pouvoirs publics, presque uniquement à la charge du canton.» Un montant qui viendrait s’ajouter aux 7,2 millions de francs déjà investis annuellement dans les soins dentaires en Valais, principalement par les communes.

Le Valais pourrait jouer les pionniers

Concrètement, la commission propose d’étendre la prise en charge de 40% des frais (hors orthodontie) jusqu’à 18 ans. Une autre mesure prévoit l’octroi de subsides de 80 ou 40 francs par an aux adultes de condition économique modeste (environ 100 000 personnes) comme contribution aux frais dentaires.

Par ailleurs, la commission préconise d’introduire un contrôle dentaire des résidents à leur entrée en EMS. Enfin, la sensibilisation de la population migrante devrait être renforcée par la formation du personnel intervenant à ses côtés. «La mise en œuvre de ces mesures ferait du canton Valais le pionnier de Suisse en matière de santé bucco-dentaire, selon les professionnels de la médecine dentaire siégeant dans la commission», conclut Benoît Bender.
 

A lire aussi: Le Valais veut faciliter l’accès aux soins dentaires sans forcément passer par le vote populaire


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Entre générationsCoronavirus et garde des petits-enfants: «Mieux vaut rester très prudents»Coronavirus et garde des petits-enfants: «Mieux vaut rester très prudents»

CHRONIQUELes vacances, le Covid et nous. Dans le viseur de Bertrand CrittinLes vacances, le Covid et nous. Dans le viseur de Bertrand Crittin

Les vacances, le Covid et nous

A l’heure où vous lisez ces lignes, j’attaque mon premier jour de vacances d’automne.  Elles étaient attendues, les...

  24.10.2020 05:30
Premium

Chronique«Croire au père Noël, et puis quoi encore?» Le grain de sel d’Alexia Philippoz«Croire au père Noël, et puis quoi encore?» Le grain de sel d’Alexia Philippoz

PandémieCoronavirus: le bilan s’alourdit fortement en ValaisCoronavirus: le bilan s’alourdit fortement en Valais

CommunalesMonthey: Aferdita Bogiqi, celle qui porte les drapeaux des femmes et des étrangersMonthey: Aferdita Bogiqi, celle qui porte les drapeaux des femmes et des étrangers

Top