12.07.2018, 17:01

Sion accueille un nouveau centre de compétences pour plus de sécurité dans les airs, sur les routes et le rail

chargement
Le futur centre de formation de Sion abritera même un simulateur de bol en hélicoptère auquel le grand public pourrait avoir accès occasionnellement.

 12.07.2018, 17:01 Sion accueille un nouveau centre de compétences pour plus de sécurité dans les airs, sur les routes et le rail

Sécurité Création à Sion d’un centre de recherches et de formations en sécurité destiné aussi bien aux pros de l’aviation qu’aux usagers de la route et du rail.

«Notre idée est de transposer les avancées dans la sécurité aéronautique à d’autres environnements complexes comme les secours et sauvetages, la médecine de pointe ou encore le transport routier et ferroviaire.» Présentée ce jeudi à Sion, Shot Collaborative entend faire profiter de ses connaissances pompiers, policiers et autres sauveteurs.

Responsable des ambulanciers sédunois, Stéphane Witschard se dit prêt à adhérer au concept. «Ces cours peuvent aider à éviter d’éventuels incidents qui sont causés non pas par une mauvaise méthodologie ou une formation insuffisante, mais par des facteurs humains comme le stress notamment lors d’interventions nocturnes.» La trentaine d’ambulanciers de la capitale pourraient ainsi figurer parmi les premiers élèves du futur centre de Shot Collaborative

Ouverture du centre à l'automne 2019

Avant même d’avoir pris son envol, Shot Collaborative a déjà effectué plus de 700 heures de tests. «Trente matières sont prêtes et 70 modules de formation déjà à disposition pour offrir plus de sécurité aux pilotes et aux passagers aériens, mais pas seulement», résume Vincent Favre dont sa société a conclu un accord de partenariat scientifique avec le cabinet de sécurité canadien Inuk International pour lancer Shot Collaborative.

La structure qui sera à l'aéroport de Sion entend développer son programme de recherches et de formations sur la base d’un référentiel Facteurs humains exclusif basé sur cinq notions scientifiques. «Psychologie, sociologie, physiologie, ergonomie et, grande nouveauté, neurosciences», résume l’ancien commandant de bord et instructeur, le capitaine Edward Barbey qui s’occupera de l’opérationnel alors que la responsabilité médicale du projet a été confiée au docteur Alexis Hyde, médecin-conseil auprès des instances européennes et ancien médecin-chef de l’Office fédéral de l’aviation civile. 

Shot Collaborative prévoit d’ouvrir son centre d’essais de recherches à l’automne 2019. «Basé à Sion, il sera doté d’un simulateur de vols sur Boeing 737 et d’un autre sur hélico que nous comptons mettre ponctuellement à la disposition du grand public.» Le coût de chaque simulateur étant estimé à plus de 400 000 francs. «A terme, Shot Collaborative accueillera sept collaborateurs auxquels viendra se greffer un team scientifique d’une demi-douzaine de spécialistes», avance le capitaine Barbey qui espère pouvoir très vite compter sur le concours du canton du Valais, d’hôpitaux et d’instituts universitaires.
 


À lire aussi...

Aviation2018 sera une année charnière pour l'aéroport de Sion2018 sera une année charnière pour l'aéroport de Sion

Top