27.06.2018, 17:45
Lecture: 5min

L'école à la maison, toujours taboue en Valais

Premium
chargement
Carole Bagnoud, présidente de l’Association valaisanne de l’instruction en famille, ici avec sa fille Naila (3 ans) et son fils Elouan (5 ans et demi) sait de quoi elle parle. Elle donne l’école à la maison à son aîné .

Société Assez rare en Valais, l'enseignement à domicile reste mal accepté. Sceptiques, les milieux de l'enseignement s'inquiètent de la socialisation des enfants. Les adeptes de l'instruction en famille parlent de préjugés.

Un tabou encore vif. Les adeptes de l’école à la maison, appelée aussi «instruction en famille», doivent toujours y faire face. «On est perçus comme des gens farfelus», confie une maman qui s’est vu refuser l’autorisation de pratiquer cet enseignement par l’Etat du Valais.

A lire aussi : Valais: l'école à la maison, c'est quoi?...

À lire aussi...

SociétéValais: peu d'enfants sont scolarisés à la maisonValais: peu d'enfants sont scolarisés à la maison

Top