Sécurité sur le Léman: la CGN dénonce une situation alarmante

chargement

Sécurité Les usagers du lac Léman n'ont pas forcément conscience du danger que représentent les grands bateaux effectuant des courses régulières. Leur attitude crée des risques d'accidents graves quasiment chaque jour.

 19.07.2018, 11:24
Il faut 350 mètres pour qu'un bateau Belle Epoque de la CGN s'arrête.

Les capitaines des navires de la CGN doivent pratiquer "presque quotidiennement" des manœuvres délicates pour éviter des accidents potentiellement mortels sur le lac Léman! C'est le cri d'alarme que lance la compagnie de navigation pour que les règles légales et les règles de sécurité soient respectées, notamment aux abords des débarcadères.

Les usagers du lac oublient souvent les contraintes physiques qui empêchent un gros bateau de stopper comme le ferait une voiture. La compagnie indique ainsi qu'un "bateau Belle Époque de la CGN nécessite 350 mètres pour s’arrêter et effectue un virage avec un diamètre de 500 mètres".

La CGN rappelle que ses bateaux sont prioritaires sur le Léman. Elle diffuse une petite vidéo de prévention.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DroitLes données du dancing. Par Sébastien FantiLes données du dancing. Par Sébastien Fanti

ChroniqueQuand la démocratie se délite. Par Fernand MariétanQuand la démocratie se délite. Par Fernand Mariétan

Formation«Il faut défendre les acquis des enseignants»: le Valaisan David Rey prêt à défendre ses collègues romands«Il faut défendre les acquis des enseignants»: le Valaisan David Rey prêt à défendre ses collègues romands

ChroniqueDans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…Dans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…

ChroniqueLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves GabbudLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves Gabbud

Top