20.09.2020, 12:00

Saint-Gingolph: en se rapprochant de Cérébral Valais, la Parenthèse s’offre un avenir sans nuage

Premium
chargement
Le ciel s'est bien dégagé pour le personnel et les résidents de la Parenthèse.

Handicap La Parenthèse – l’association qui accueille et prend en charge des personnes polyhandicapées du côté de Saint-Gingolph – a décidé de se rapprocher de Cérébral Valais. Et s’est ainsi offert un avenir plus radieux.

La Parenthèse vivra bel et bien une 17e année d’activités. «Et même plein d’autres par la suite, j’espère», rajoute la présidente sortante Véronique Diab-Vuadens. Au terme d’une assemblée extraordinaire sans histoire qui avait attiré une quarantaine de personnes à Saint-Gingolph, l’Association qui œuvre en faveur des polyhandicapés et de leur famille s’est donc offert un avenir plus radieux. «Il passe par un rapprochement avec notre grande sœur, Cérébral Valais».

Un comité transitoire

Plusieurs membres du comité de cette...

À lire aussi...

solidaritéMonthey: humour et chansons à l'unisson pour la ParenthèseMonthey: humour et chansons à l'unisson pour la Parenthèse

Top