30.12.2019, 05:30

Rétro 2019 (4/5): cette nature qui emporte tout, même les vies

Premium
chargement
Raphaël Mayoraz, géologue cantonal, et Emmanuel Reynard, géographe et directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne de l'Université de Lausanne.

Drame Personne n’a oublié l’avalanche de Crans-Montana et la lave torrentielle de Chamoson. Ces événements, qui sont arrivés en février et en août 2019, ont fait un mort et deux disparus. Ils nous rappellent dramatiquement que le Valais est exposé aux dangers naturels. Et qu’il doit y faire face.

Les images sont imprimées dans toutes les têtes et ne s’effaceront probablement jamais de nos mémoires. Ce dimanche 11 août 2019 à Chamoson, un orage d’une rare intensité provoque une lave torrentielle qui suit le lit de la Losentse, déborde et emporte deux personnes – une fillette de 6 ans et un homme de 37 ans – toujours portées disparues...

À lire aussi...

IntempériesLave torrentielle de Chamoson: «La maman n'a pas eu le temps de monter à bord de la voiture»Lave torrentielle de Chamoson: «La maman n'a pas eu le temps de monter à bord de la voiture»

IntempériesLave torrentielle de Chamoson: dans le lit de la Losentse, les recherches sont difficilesLave torrentielle de Chamoson: dans le lit de la Losentse, les recherches sont difficiles

Drame de ChamosonDrame de Chamoson: «Il est inconcevable que nous ne retrouvions pas Lisa»Drame de Chamoson: «Il est inconcevable que nous ne retrouvions pas Lisa»

MontagneAvalanche de Crans-Montana: 10 heures d’angoisse racontées par les sauveteursAvalanche de Crans-Montana: 10 heures d’angoisse racontées par les sauveteurs

Top