Remontées mécaniques et coronavirus, l’impossible distance de sécurité aux heures de pointe

chargement

Reportage Seul loisir de masse autorisé, le ski fait beaucoup parler de lui. Des images de gens agglutinés circulent régulièrement sur les réseaux sociaux. Lors du dernier week-end, nous sommes allés vérifier dans quatre stations du Valais si les mesures de protection étaient respectées.

 22.02.2021, 18:00
Lecture: 5min
Premium
Malgré mesures et contrôles, les distances de sécurité entre usagers est difficile à faire respecter, comme ici, ce samedi, au départ de Tracouet.

Contrairement aux bains ou aux centres sportifs, le ski est autorisé. «C’est le seul loisir qui nous reste», affirme un jeune Vaudois croisé à Nendaz. Mais cette exception est parfois critiquée. Photographies à l’appui, certains émettent des doutes quant à l’application des règles de sécurité.

«Le Nouvelliste» a donc chaussé ses skis sur deux jours, entre Nendaz, Verbier,

À lire aussi...

PandémieProlongation des mesures covid: les vacances de février n'en seront pas vraimentProlongation des mesures covid: les vacances de février n'en seront pas vraiment

Bilan intermédiaireRemontées mécaniques: baisse d’un tiers du chiffre d’affaires, les stations de Suisse centrale les plus touchéesRemontées mécaniques: baisse d’un tiers du chiffre d’affaires, les stations de Suisse centrale les plus touchées

Top